Énergies renouvelables : La BAD finance son premier projet de production indépendante en Afrique du Sud

25/06/2014
Share |

Le 23 juin 2014, le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt privilégié de 142 millions de dollars EU, dont un financement concessionnel de 41,5 millions de dollars EU au titre du Fonds pour les technologies propres. Ce prêt est destiné à financer la construction d’une centrale solaire à concentration en Afrique du Sud. Ce projet de centrale, appelée XiNa Solar One, créera le premier producteur indépendant d’énergies renouvelables (IPP). XiNa, qui est également un fonds commun de créance établi pour mener à bon terme le projet d’énergie solaire concentrée, sera donc aussi le tout premier projet du Fonds pour les technologies propres du secteur privé à bénéficier d’un financement de la BAD en Afrique du Sud.

Le coût total du projet est estimé à 908 millions de dollars EU (soit 9 538 milliards de ZAR). Le prêt privilégié est accordé par la BAD et d’autres institutions de financement du développement, auxquelles se sont jointes des banques commerciales d’Afrique du Sud.

XiNa est une centrale à énergie solaire concentrée d’une capacité de 100 MW, qui utilise la technologie des capteurs cylindro-paraboliques et un cycle de vapeur surchauffée d’une capacité de stockage de 1 650 MWh (soit environ 5 heures de fonctionnement à pleine capacité). Un projet de cette envergure est à même de couvrir en partie les pics de demandes à certaines périodes en Afrique du Sud. Située au nord de la province du Cap, la centrale sera interconnectée, grâce au Fonds commun de créances, à la sous-station la plus proche par une ligne de transport de 3 km.

Le projet cadre parfaitement avec les politiques et stratégies internes et externes de la BAD. Du côté de l’Afrique du Sud, ce projet appuie la stratégie énergétique du gouvernement, qui s’est notamment doté d’un Plan national intégré des ressources (2010-2030), qui met l’accent sur la diversification des sources d’énergie. XiNa contribuera à réduire la forte dépendance de l’Afrique du Sud aux centrales électriques au charbon, à élargir l’accès aux énergies propres, tout en réduisant les coûts de production de l’électricité. 

La BAD jouera un rôle déterminant, à travers le financement à long terme nécessaire à la réalisation de ce projet, en faisant respecter les normes environnementales et sociales et en renforçant les effets du projet sur le développement. Le projet s’inscrit dans la droite ligne des objectifs de croissance verte et inclusive de la Stratégie décennale de la Banque et des domaines que celle-ci fixe comme prioritaires, tels que le développement des infrastructures et le développement du secteur privé, grâce à l’augmentation de la capacité de production d’électricité et au financement du secteur privé. Enfin, le projet est en parfaite adéquation avec le Document de stratégie pays de l’Afrique du Sud, dont l’objectif est de promouvoir le développement des infrastructures d’énergie propres dans le pays.