La BAD abritera la plateforme africaine de l’Initiative SE4All

23/04/2013
Share |

Lors de la première réunion du Conseil consultatif de l’Initiative “Énergie durable pour tous” (dite en anglais “Sustainable Energy for All”, SE4ALL), qui s’est tenue à Washington le 19 avril 2013,  le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka,  a annoncé que la BAD abriterait la plateforme de SE4ALL pour l’Afrique, qui fera partie de la structure de mise en œuvre globale de SE4All.  Ce, en coopération avec les institutions africaines partenaires, que sont la Commission de l'Union africaine et l'Agence de planification et coordination du NEPAD. La BAD bénéficiera de l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement.

L'Initiative SE4ALL s’est fixé trois objectifs majeurs, à atteindre d'ici 2030 :

  • assurer l'accès universel aux services énergétiques modernes, notamment à l'électricité et à  ses usages domestiques ;
  • doubler le taux global d'amélioration de l'efficacité énergétique ;
  • doubler la part des énergies renouvelables dans la composition mondiale de l’énergie.

L'Initiative SE4All a bénéficié d’une impulsion politique forte avec la déclaration, par l'Assemblée générale de l'ONU en décembre 2012, de la décennie de l'énergie durable pour tous. Elle est également à l’avant-scène du plaidoyer en faveur de l'inclusion de l'énergie dans l’agenda du développement post-2015.  Et ce, en raison du rôle moteur de l'énergie pour les secteurs tels que la santé, l'agriculture, l'eau, l'éducation et les droits des femmes.  A ce jour, 41 pays africains ont adhéré à l'Initiative.

S’adressant à ses pairs du Conseil consultatif, le président de la BAD a insisté sur l'importance du rôle de l'Initiative pour le continent : « Si nous voulons maintenir la dynamique en Afrique, nous devons maintenant passer résolument à des actions concrètes sur le terrain.  Nous devons communiquer clairement la proposition de l'Initiative et prouver rapidement, cas concrets de réussites à l’appui, que le SE4All n'est pas juste une initiative de plus, mais qu’elle est un facteur réel de changement pour l'Afrique. La plateforme pour l’Afrique est prête à jouer un rôle clé pour faciliter la coordination entre les parties prenantes. Elle permettra de réaliser des synergies et d'éviter les chevauchements. » La plateforme sera officiellement lancée lors des Assemblées annuelles de la BAD, le 31 mai à Marrakech, au Maroc.

La BAD s'est activement impliquée, depuis que l’Initiative a été lancée. Aussi hébergera-t-elle la plateforme africaine de SE4ALL, destinée à coordonner et faciliter l'élaboration et la mise en œuvre de celle-ci sur le continent africain. La plateforme travaillera en étroite collaboration avec le fonds SEFA de la Banque pour l'énergie durable en Afrique. Le SEFA a pour objectif de libérer les initiatives et investissements tirés par le secteur privé et qui favorisent l'accès à l'énergie durable, la mobilisation des ressources et le financement des activités en amont liées à SE4All.  À Rio+20, la Banque a précisé son engagement en faveur de SE4All : des investissements d'au moins 1 milliard de dollars EU par an, jusqu'en 2030, dans les projets d'énergie visant un ou plusieurs des objectifs de SE4ALL. Le Groupe de la Banque participe ainsi à la transformation structurelle du continent.