La BAD soutiendra le Sénégal dans la lutte contre les inondations

26/09/2012
Share |

Mme Leila Mokadem, représentante-résidente  de la Banque africaine de développement (BAD) au bureau régional du Sénégal a participé au Conseil présidentiel qui s’est tenu le 19 septembre 2012 au palais de la république du Sénégal, sous la présidence effective du chef de l’Etat, Macky Sall.

La rencontre visait à  formuler des solutions pour venir à bout des inondations qui ont durement frappé le Sénégal au cours des dernières années.  Elle a donné l’occasion au président Macky Sall de faire le diagnostic complet du phénomène et de proposer un programme décennal dont le coût est estimé à quelque 767 milliards de francs CFA.

Le programme sera exécuté en trois phases : une phase  d’urgence (2012-2013) de 66 milliards;  une phase  à court terme d’un montant de 250 milliards de FCFA et enfin, une phase  à moyen et long termes d’un montant de 450 milliards de FCFA.

En répondant à l’invitation du président Sall, la BAD a exprimé sa détermination à accompagner le Sénégal vers une plus grande résilience face aux catastrophes naturelles. « La Banque, selon Leila Mokadem, a salué la vision stratégique et l’engagement du gouvernement sénégalais à passer de la logique d'urgence et de gestion de crise à celle de la planification à court, moyen et long termes ».

Dans ce contexte, la BAD a exprimé sa disponibilité à contribuer au financement de la mise en œuvre de cette stratégie. Rappelons qu’elle a déjà financé d’importants projets dans les secteurs de l'eau et l'assainissement ainsi que des infrastructures destinées à lutter contre les inondations.

Au cours des dernières années, la BAD a investi dans le secteur au Sénégal l’équivalent de 180 millions de dollars. D’autres projets sont en cours tels que le projet sur la zone de Dakar, la réhabilitation du lac de Guiers et le plan  d’assainissement de la ville de Dakar.