La Bad et le Togo initient une procédure d’annulation de dette

17/04/2008
Share |

La Bad et le Togo initient une procédure d’annulation de dette

Tunis, le 17 avril 2008 – De hauts responsables du Groupe de la Banque africaine de développement, conduits par le vice-président chargé des politiques et programmes pays et régionaux, Joseph Eichenberger, et une délégation togolaise conduite par le ministre des finances et de l’économie, Adji Ayassor, ont signé un aide-mémoire mardi à Tunis pour définir les modalités d’apurement des arriérés du Togo à l’endroit du Groupe de la Bad dans le cadre de la Facilité pour les Etats fragiles approuvée par la Bad le 28 mars 2008.

Cet aide-mémoire représente une étape importante du dialogue en cours avec les autorités togolaises après l’accumulation des arriérés du pays à l’endroit de la Bad depuis 2001. Les deux parties s’étaient déjà échangé des aide-mémoire en 2006 et en 2007, culminant avec la visite officielle du président de la Bad, Donal Kaberuka, au Togo fin février-début mars 2008.

Cette visite avait permis au président de la Bad de réitérer l’engagement du Groupe de la Bad à appuyer le Togo dans ses efforts de normaliser la vie sociopolitique et économique après la signature de l’Accord politique général en août 2006.

Lors de ses consultations avec les plus hautes autorités du pays, M. Kaberuka avait discuté des perspectives d’une coopération renouvelée, notamment à travers le Mécanisme d’intervention en faveur des Etats fragiles, un nouveau mécanisme mis en place par le Groupe de la Bad pour fournir des ressources financières additionnelles aux Etats fragiles africains.

Le vice-président Eichenberger a relevé, lors de la signature de l’aide-mémoire, que les négociations entre la Bad, le Togo et d’autres institutions multilatérales avaient été positives et constructives. Il a également estimé que les perspectives d’atteindre rapidement un consensus étaient bonnes.

Pour sa part, le ministre togolais de l’économie et des finances a informé que des discussions parallèles étaient en cours entre les autorités togolaises et de hauts responsables de la Banque mondiale, du FMI et d’autres agences multilatérales de développement, prévoyant qu’un accord pourrait être atteint dès mai 2008.

Les opérations du Groupe de la Bad au Togo ont commencé en 1972. Depuis, l’institution a approuvé 27 opérations en faveur du pays (24 projets et 3 études), pour un engagement total de près de 270 millions de $. Ces engagements englobent des prêts consentis pas le guichet Bad (14 %) et des prêts concessionnels provenant des ressources du Fonds africain de développement (82 %) et du Fonds spécial du Nigeria (4 %).

Le portefeuille actuel de la Bad au Togo comprend un seul projet actif, le Projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles, d’un montant de 3,3 millions de dollars EU approuvé en 2006, visant à renforcer les capacités du ministère de l’économie et des finances.