Une mission du conseil d’administration de la BAD se rend au Ghana

02/03/2012
Share |

Un groupe de 11 administrateurs de la Banque africaine de développement (BAD) se rendra au Ghana du 3 au 9 mars pour visiter une sélection de projets et programmes financés par  la BAD dans le pays. Ce voyage, organisé dans  le cadre d'un programme annuel de missions couvrant toute l'Afrique, sera également l’occasion de consultations avec le gouvernement ghanéen.

Au cours de la mission, la délégation visitera cinq projets BAD revêtant une importance et un  intérêt particuliers,  et représentatifs de la stratégie globale de la Banque. Ce sont le projet d'interconnexion électrique Ghana-Togo-Bénin, le projet d’infrastructure routière de la rocade de Nsawam, le programme de commercialisation à l'exportation et de sensibilisation à la qualité, le système d'irrigation de Kpong, et le projet d'enseignement secondaire dans les régions de  l'est et du grand Accra.

Ce type de visites donne aux membres du Conseil la possibilité de mener de vastes consultations avec les autorités du pays, y compris aux plus hauts niveaux. Le dialogue porte généralement sur les projets et programmes financés par la BAD. Les administrateurs en tirent beaucoup de leçons, sur notamment sur leur impact sur le terrain. Ils en profitent aussi pour discuter avec les partenaires de développement et les représentants du secteur privé et de la société civile sur diverses questions liées à l'aide au développement et son efficacité.

Le portefeuille actuel de la BAD au Ghana comprend 32 opérations d'une valeur totale de 1,5 milliard de dollars EU. Il se concentre principalement sur les infrastructures. Par secteur, le transport vient en tête (33 pour cent), suivi par les projets multinationaux (24 pour cent), l'agriculture (17 pour cent), le secteur social (10 pour cent), l'eau et l'assainissement (10 pour cent) et l’énergie (quatre pour cent).

Le Groupe de la Banque est en train de finaliser un nouveau document de stratégie (2012-2016) pour le Ghana, qui devrait être discuté en avril 2012 par le conseil d’administration. La nouvelle stratégie est conforme à la stratégie du gouvernement en matière de développement national, appelée « agenda du Ghana pour la croissance partagée et le développement ».