Le système de sauvegardes intégré de la BAD soumis à un processus de consultation régionale et internationale

04/10/2012
Share |

La Banque africaine de développement (BAD) a lancé un processus de consultation, à travers l'Afrique sur son projet de système de sauvegardes intégré (SSI). La Banque a consulté les gouvernements, les représentants de la société civile, le secteur privé et les institutions universitaires et de recherche.

Cinq séances de consultations régionales ont été menées à travers le continent africain. La première session a eu lieu à Nairobi entre le 11 et 13 avril 2012, couvrant la région d’Afrique de l'est. La deuxième consultation couvrant la région de l'Afrique australe a eu lieu entre le 18 et 20 avril à Lusaka, en Zambie. La Banque a également organisé deux autres sessions pour l'Afrique centrale à Libreville, au Gabon et l’Afrique de l'ouest à Abuja, au Nigeria du 9 au 11 mai, et du 15 au 17 mai respectivement. Le processus de consultation régionale a été conclu à Rabat, au Maroc, entre le 12 et 14 Juin, 2012.

La révision et l'amélioration des politiques et procédures de sauvegardes environnementales et sociales de la BAD servira à assurer la durabilité de ses interventions pour le développement économique et social des Africains. Les sauvegardes opérationnelles (SO) proposées ont déjà bénéficié de vastes consultations internes avec le personnel de la BAD.

En plus de ces consultations régionales, la BAD a également consulté ses partenaires internationaux et d'autres institutions financières multilatérales. Des avant-projets du SSI ont été présentés aux organisations internationales principales, telles que le Bank Information Center aux Etats-Unis, le World Wildlife Fund for Nature, Conservation International, l'International Trade Union Commission et la Banque mondiale. Les commentaires et suggestions de ces institutions ont été incorporés dans l’ébauche qui a été soumis au Conseil et à la direction de la BAD, et par la suite divulgués. Selon ces organisations, la BAD est en train d’élaborer un système de sauvegardes de classe mondiale qui traite sur des questions émergentes telles que l'intégration de l'atténuation et l'adaptation au changement climatique.

Compte tenu de son mandat en matière de développement durable en Afrique, la BAD doit tenir compte des implications écologiques et de leurs impacts sur les conditions sociales et les moyens de subsistance des populations. Pour cette raison, la BAD a accordé une attention particulière à la préparation transparente et inclusive, ainsi que la mise en œuvre coordonnée de la révision des politiques de sauvegardes et des procédures.

Les vues des consultations ont été intégrées dans une version révisée du SSI qui sera divulguée avant la présentation au Conseil au cours du quatrième trimestre de 2012.