Donald Kaberuka, président de la BAD en Tanzanie : l'énergie au cœur de la visite

27/06/2013
Share |

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, arrive  en Tanzanie  ce week-end à l’occasion de la visite du président américain Barack Obama.  La visite sera en partie consacrée à une initiative visant à favoriser la croissance économique et le développement en Afrique, à travers un meilleur accès à une énergie  fiable, abordable et durable.

L'initiative matérialise un partenariat impliquant de nombreux acteurs : les États-Unis d’Amérique, la BAD et six pays africains. Elle permettra d'accroître l'accès à l'électricité et sa disponibilité, d’augmenter les échanges énergétiques transfrontaliers et de promouvoir une gestion efficace des ressources énergétiques. La visite en Tanzanie prévue le 1er et le 2 juillet sera la troisième et dernière étape de la tournée africaine de M. Obama.

Ces cinq dernières années, la BAD a engagé plus de 1,63 milliard de dollars EU dans le financement des infrastructures énergétiques pour les six pays concernés par l'initiative, dont 1,4 milliard de dollars EU au titre du Fonds africain de développement (FAD) - son guichet de prêts concessionnels aux pays à faible revenu. Les États-Unis sont un contributeur important du FAD. La treizième reconstitution des ressources du FAD est actuellement en cours.

La BAD est à l'avant-garde d'une campagne menée par les gouvernements et les institutions africains pour développer les économies du continent à travers le renforcement des infrastructures : routes, voies ferrées, liaisons aériennes et technologies. L’ancrage dans une meilleure gouvernance, une fiscalité équitable et transparente des ressources naturelles de l'Afrique, ainsi que les partenariats public-privé (PPP) seront un atout majeur pour la croissance.

«Ce continent paie un lourd tribut à l'insuffisance des infrastructures, notamment dans le secteur de l'énergie. A partir des ressources du secteur public et du secteur privé, de l’intérieur et de l’extérieur, il devrait récolter des dividendes plus que substantiels », a déclaré M. Kaberuka avant la visite.

 « Le mois dernier, la BAD a dévoilé ses plans pour le nouvel «Africa50Fund », une solution  audacieuse de grande envergure conçue pour aider à combler les déficits de financement dans les systèmes africains de transport, d'énergie, d'eau et de communications. La Banque s'est engagée à créer un partenariat entre les membres régionaux pour s'assurer qu'ils restent sur une trajectoire de croissance soutenue ».

Lors de la visite, Donald Kaberuka parlera de  l'appui de la BAD à l’amélioration de la gouvernance dans le secteur des industries extractives au moyen de sa Facilité africaine de soutien juridiqueFacilité africaine de soutien juridique. Ce fonds aide les pays membres régionaux à négocier les contrats d'extraction des ressources, dans un environnement conforme aux cadres juridiques et réglementaires modernes.

Contact  médias

A Tunis : Magatte Wade, chef de l’Unité des Relations extérieures et de la communication. Tél :  +216 983 43734

En Afrique de l’Est (Nairobi) : Mercy Randa, consultante régionale en communication. Tél : +254 735 229 542