« L’Afrique et le nouveau paysage mondial » : la BAD présente le thème et le programme des Assemblées annuelles 2015

07/05/2015
Share |


Les Assemblées annuelles 2015 de la Banque africaine de développement se tiendront sur le thème « L’Afrique et le nouveau paysage mondial » avec pour toile de fond l’approche qui sera adoptée par le continent africain dans le cadre de trois événements internationaux majeurs qui auront lieu cette année.

Ces événements sont la conférence internationale sur le financement du développement qui se déroulera en juillet 2015, à Addis Abeba en Éthiopie, la conférence des Nations Unies sur les objectifs de développement durable prévue pour septembre 2015, à New York et la conférence des Nations Unies sur le changement climatique (COP21) qui aura lieu en décembre 2015, à Paris.

Ces Assemblées annuelles — les premières depuis le retour de la BAD à son siège d’Abidjan, en 2014 — seront aussi marquées par l’élection du nouveau président de la Banque, la célébration du 50e anniversaire de la BAD et l’accueil du Soudan du Sud en tant que 80e membre de la Banque.

Le 6 mai, Cecilia Akintomide, vice-présidente et secrétaire générale de l’institution et  Steve Kayizzi-Mugerwa, vice-président par intérim et économiste en chef de la BAD, ont tenu une conférence de presse en préparation des 50es Assemblées annuelles de la Banque qui auront lieu du 25 au 29 mai 2015, à Abidjan.

« Les Assemblées annuelles de la Banque réunissent les actionnaires de la BAD et de nombreuses autres parties prenantes africaines et internationales. Les participants examinent les performances de la Banque et du continent et marquent leur accord sur les programmes, positions et priorités de l’avenir », a expliqué Akintomide.

« Cette année est particulièrement importante car, le 28 mai, le Conseil des gouverneurs élira l’un des huit candidats à la présidence de la BAD », a-t-elle précisé.

« De plus, le Soudan du Sud qui a achevé son processus d’adhésion le 30 avril participera pour la première fois aux Assemblées annuelles en sa qualité de 80e membre de la BAD », a-t-elle ajouté.

Initialement prévue l’année dernière, la célébration du 50e anniversaire de la BAD avait dû être repoussée en raison de l’épidémie d’Ébola en Afrique de l’Ouest. « Nous avions décidé de consacrer notre temps et nos ressources au soutien des pays en lutte contre Ébola », a déclaré Akintomide.

Steve Kayizzi-Mugerwa a insisté sur le fait que les trois grandes conférences de l’année 2015 revêtaient une grande importance pour le futur de l’Afrique. « L’Afrique jouera un rôle clé dans chacun de ces événements. Le continent sera entendu, et nous renforcerons sa voix lors des Assemblées annuelles à Abidjan », a-t-il déclaré.

 Kayizzi-Mugerwa a confirmé que les Assemblées annuelles incluraient une série de séminaires de haut niveau, une présentation financière sur les performances de la Banque et le lancement de plusieurs publications phares de la BAD, notamment l’édition 2015 de Perspectives économiques en Afrique, le rapport annuel de la Banque et sa Revue annuelle sur l’efficacité du développement. La semaine comptera une trentaine d’événements auxquels devraient assister environ 2 500 participants.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des 54 pays membres régionaux et 26 pays membres non régionaux devraient participer aux réunions. Seront également présents des représentants des institutions de financement multilatérales, des agences de développement, du secteur privé, des organisations non gouvernementales, des médias et de la société civile.

Lors de la conférence de presse, le gouvernement de la Côte d’Ivoire était représenté par Lacina Kouame Kouakou qui s’est exprimé au nom du ministre ivoirien de la Planification et du Développement. « La Côte d’Ivoire est heureuse de retrouver la Banque et de travailler avec elle pour assurer le succès des Assemblées annuelles », a-t-il déclaré.

« Je voudrais réitérer notre détermination à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir notre Banque », a-t-il ajouté.