L’Afrique au G20 - L’Afrique doit faire partie de la réponse globale à la crise financière

01/04/2009
Share |

Interview du president Kaberuka sur CNBC Afrique à propos du Sommet du G20

Le président de la BAD est à Londres, dans le cadre de la délégation de haut niveau du NEPAD invitée au Sommet du G20.

Des recommandations ont été soumises au G20 dans le rapport du Comité des ministres des finances et gouverneurs de banques centrales, établi en mars 2009 pour suivre la crise.

Le rapport souligne que les engagements continus et répétés pour accroître l’aide vers l’Afrique doivent être respectés à court terme. La vitesse d’exécution est devenue un enjeu vital.

Malgré cela, ces ressources supplémentaires ne seront pas suffisantes pour restaurer un niveau de croissance adéquat afin de réduire la pauvreté sur le continent. Des ressources nouvelles et additionnelles doivent être débloquées.

Les principales recommandations de l’Afrique au G20 comportent :

  • Afficher une volonté politique claire et prendre actions immédiatement : La sévérité de la crise appelle aux actions urgentes, comme cela a été le cas avec les plans de sauvetage des banques et des entreprises dans les pays développés.
  • Fournir des ressources additionnelles : Dédier 0,7 % des programmes de stimulus économiques pour appuyer les pays les plus pauvres, en s’assurant que les nouvelles initiatives soient véritablement des ressources additionnelles aux programmes d’aide déjà existants.
  • Accroître l’étendue des programmes d’aide et leur flexibilité, et réduire les conditions
  • Promouvoir le commerce
  • Accroître la transparence, l’imputabilité et la représentation équitable : Fournir une voix adéquate et équitable, avec des droits de vote conséquents, aux pays africains au sein des institutions financières internationales et des principaux organismes internationaux.

Actualités Connexes

Contact