Fonds pour les changements climatiques en Afrique : 1er appel à propositions

04/07/2014
Share |

250 000 $ ou plus de dons pour des activités de préparation aux financements climatiques dans les pays africains

Le nouveau fonds pour les changements climatiques en Afrique (FCCA), hébergé par le Département de l’énergie, de l’environnement et du changement climatique de la Banque africaine de développement (BAD), lance son premier appel à propositions.

Gouvernements africains, ONG, organismes de recherche et institutions régionales basées en Afrique, sont invités à postuler en suivant les instructions du document ci-joint intitulé « requête de financement » et en complétant le « cadre logique » ci-joint. Les propositions doivent être adressées à africaclimatechangefund@afdb.org, avant minuit GMT le 8 août 2014.

Les dons qui seront accordés sont dédiés à des projets, programmes et activités de préparation aux financements climatiques. Le montant minimum octroyé est de 250 000 dollars EU.

Ce premier appel à propositions a pour objectifs, d'une part, de renforcer la capacité des pays africains afin d’améliorer leur gouvernance institutionnelle, en vue de leur permettre un accès direct et/ou international aux financements climatiques ; et, d’autre part, de développer des politiques, programmes et projets à dimension transformationnelle, pour favoriser une croissance résiliente au changement climatique et à faible émission de carbone, dans la droite ligne des décisions prises dans le cadre de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

A titre d’exemples, seront appuyées les activités suivantes :

  • Appui institutionnel aux organismes nationaux de financement climatique en relation avec le Fonds vert pour le climat, comme les autorités nationales désignées ou les agences d’exécution (telles que les banques nationales de développement et autres intermédiaires financiers) ;
  • Collecte et revue des plans et stratégies à l’échelle nationale, afin de prioriser les opportunités à dimension transformationnelle ; et identification des options programmatiques thématiques et géographiques, afin de relever les lacunes en matière de planification et de réunir des données supplémentaires à même de les combler ;
  • Pour étayer les futures décisions de financement, assistance à la mise en œuvre des processus de planification nationale de l’adaptation (PNA), notamment à travers l’appui à la préparation de projets conformes aux priorités des PNA ;
  • Evaluation économique et technique des options de développement d’infrastructures (dans différents secteurs), de sorte que celles-ci puissent assurer une fourniture de services, quels que soient les scenarii climatiques envisagés ;
  • Préparation de programmes et projets qui favorisent le développement à faible émission de carbone dans des secteurs tels que l’énergie, les transports, la foresterie et l’agriculture ;
  • Assistance technique à la préparation de programmes et projets qui renforcent la résilience à la variabilité et au changement climatique dans des zones et des secteurs vulnérables (agriculture, gestion des ressources en eau, transport, développement urbain, etc.), en tenant compte des décisions de la CCNUCC sur les PNA ;
  • Elaboration de cadres facilitant la levée de fonds au profit de l’action climatique, par exemple la préparation de plans d’investissement qui aideraient à attirer plus de financements climatiques (en particulier du secteur privé) en complément, le cas échéant, de l’aide au développement ;
  • Partage de connaissances et d’expériences à travers des rencontres régionales, le dialogue Sud-Sud et les échanges électroniques en cours, en partenariat avec les institutions et les mécanismes de la CCNUCC, à l’instar du Groupe d’experts des pays les moins avancés ou du programme de travail de Nairobi.

Les dons du FCCA peuvent servir à financer les types d’activités suivants : le recrutement de consultants nationaux et internationaux ; des formations ; des ateliers de consultation ; des réunions régionales et internationales ; la communication, le plaidoyer et des services de traduction ; la prestation d’une assistance technique pour la préparation d’études et de documents analytiques ; et le matériel de bureau et les frais de transport (ces derniers frais étant éligibles uniquement si un bénéficiaire direct exécute le don, et après approbation de la Banque).

Le FCCA a été créé par la BAD en avril 2014, doté initialement de 4,725 millions d’euros par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), au nom du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement (BMZ). L’objectif du fonds est de promouvoir un mode de développement qui prenne en compte les changements climatiques dans les pays africains, en augmentant la mobilisation de financements climatiques internationaux.

Pour plus d’informations, les bénéficiaires éligibles intéressés sont invités à prendre contact avec le bureau de la BAD dans leur pays, ou avec le Secrétariat du FCCA : africaclimatechangefund@afdb.org