Les bienfaits pour l’Afrique des ressources statistiques de la BAD

09/05/2014
Share |

Le rôle de la Banque africaine de développement (BAD) s’étend bien au-delà du financement de projets sur le continent. La BAD est également une institution du savoir, notamment en matière de statistiques. Elle a ainsi publié récemment trois documents, qui constituent de précieuses sources d’information pour les législateurs, fonctionnaires, donateurs étrangers, étudiants, universitaires, organisations internationales, cellules de réflexion et pour tous ceux en quête de données économiques sur l’Afrique. Mieux encore, ces documents sont accessibles gratuitement.

Le Recueil de statistiques sur les opérations du Groupe de la Banque 2014 revient en chiffres sur une bonne partie de l’histoire de la BAD : combien de projets ont été approuvés et quel montant les remboursements ont-ils atteint en 2013 ? Combien la Banque a-t-elle prêté à chacun de ses pays membres ? Qui a été le plus gros emprunteur et, à l’inverse, le plus petit emprunteur, depuis 1967 ?

A travers plus de 300 pages, la 15e édition du rapport Indicateurs sur le genre, la pauvreté et l’environnement sur les pays africains fournit des données précises quant aux risques et opportunités que représentent, pour l’Afrique, la croissance verte et la lutte contre la pauvreté, des données comparatives entre pays sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), l’égalité des sexes, la pauvreté et l’environnement, ainsi que des données détaillées spécifiques à chacun des 54 États africains.

Le Livre de poche 2014 des statistiques de la BAD regorge de graphiques et de chiffres faciles d’accès, sur les prix et la monnaie, les comptes nationaux, les infrastructures, les volumes des exportations et les données sur les opérations du Groupe de la Banque, et bien plus encore. Si vous recherchez, par exemple, le nombre d’abonnés téléphoniques pour 1 000 habitants en Angola, le montant de la dette extérieure de Madagascar ou le taux d’alphabétisme des adultes au Zimbabwe, ce petit ouvrage de 170 pages, disponible en anglais et en français, répondra à vos questions.