Journée de l’Afrique à Rio+20 : le continent a fait des progrès, mais il est confronté à de nouveaux défis

22/06/2012
Share |


Des dirigeants africains et des hauts représentants des principales institutions africaines ont évalué le 19 juin dernier les progrès réalisés en matière de développement durable en Afrique, lors d’un événement baptisé « Journée de l'Afrique » organisé en marge de la Conférence des Nations Unies pour le développement durable, ou Rio +20, à Rio de Janeiro.

Ils ont reconnu que l'Afrique a fait des progrès mesurables, mais que ces gains sont mis à mal par de nouveaux défis, tels que le changement climatique, la pénurie d'eau, les crises énergétiques, ainsi que la crise financière mondiale. Un leadership fort est nécessaire pour que l'Afrique puisse bâtir l'avenir auquel elle aspire. Cependant, aucune institution ne peut faire face seule à ces défis. Ils ne peuvent être relevés que dans le cadre d’un partenariat.

Ces représentants africains ont appelé les pays du continent à mettre en avant leurs propres ressources pour faire avancer le développement durable en Afrique, et essayer de renforcer la coopération Sud-Sud. Dans le même temps, la communauté internationale doit entreprendre des investissements ciblés, développer et transférer les technologies, assurer un financement adéquat, et s'engager sur la voie d’un commerce libre de toute conditionnalité.

En conclusion, les participants ont clairement indiqué que Rio+20 devrait aboutir à de nouveaux engagements pour relever les défis cruciaux auxquels le monde fait face en matière de développement. Il s'agit d'une occasion unique qui ne se produit qu’une fois par génération, et qui devrait permettre de passer à un monde plus équitable, avec une plus grande prospérité, propulsée par une croissance verte et inclusive qui respecte les limites de la planète.