L’Afrique : Nouvel horizon économique pour la Chine et l’Inde, conférence de Harry G. Broadman à la Bad

07/12/2006
Share |

L’Afrique : Nouvel horizon économique pour la Chine et l’Inde, conférence de Harry G. Broadman à la Bad

L’évolution récente des relations économiques Sud-Sud se caractérise par la rapide croissance des flux commerciaux et d’investissements entre l’Afrique subsaharienne et l’Asie, tout particulièrement la Chine et l’Inde.

Le phénomène a pris une ampleur telle que la Banque mondiale lui a consacré une étude, Africa’s Silk Road: China and India’s New Economic Frontier (« la Route de la soie en Afrique: Nouvel Horizon économique pour l’Inde et la Chine »), que Harry G. Broadman, conseiller économique pour la région Afrique à la Banque mondiale et auteur du livre, présente le jeudi 7 décembre 2006 à la Banque africaine de développement à Tunis.

Les entreprises chinoises et indiennes sont de plus en plus actives en Afrique subsaharienne, et l’intérêt qu’elles portent à ce continent est bien plus qu’une simple ruée vers les ressources naturelles, indique l’ouvrage.

Selon M. Broadman, les exportations de l’Afrique vers l’Asie ont triplé ces cinq dernières années, faisant de celle-ci le troisième partenaire commercial des pays africains (avec une part de 27 %) derrière l’Union européenne (32 %) et les États-Unis (29 %). Les apports d’investissement direct étranger de l’Inde et de la Chine ont également progressé: ceux en provenance de Chine s’élevaient ainsi à 1,18 milliard de dollars au milieu de 2006, indique l’étude.


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02