« L'Afrique doit concentrer ses efforts sur la croissance économique durable. Cette croissance doit être forte, partagée et soutenue, » a declaré l’Economiste en chef de la BAD, M. Mthuli Ncube

21/10/2010
Share |

« L'Afrique doit concentrer ses efforts sur la croissance économique durable. Cette croissance doit être forte, partagée et soutenue, » a declaré  l’Economiste en chef de la BAD, M. Mthuli Ncube, à la veille de la Conférence économique africaine du 27 au29 octobre 2010, Tunis

Question: Dans quelle mesure les connaissances peuvent-elles jouer un rôle au profit du développement de l'Afrique?

Mthuli Ncube: L'Afrique doit concentrer ses efforts sur la croissance économique durable. Cette croissance doit être forte, partagée et soutenue. Je pense que les exigences requises pour « fabriquer » cette croissance imposent de tenir compte de la question du changement climatique : c’est un des paradigmes centraux pour l'avenir. La production de connaissances demande la définition d’une stratégie globale pour le continent. Une stratégie pour identifier ce qu'il faut pour l'Afrique, pour que le continent devienne véritablement le pilier de la croissance mondiale de demain.

Or, pour cela, nous devons faire de la recherche. Et non seulement produire des connaissances, mais aussi la diffuser. Nous avons besoin de partager les connaissances avec toutes les autres régions du monde pour favoriser une croissance qui profite à tous.

Question: Dans la foulée de la crise financière, quelles sont les meilleures options pour favoriser la croissance soutenue de l'Afrique?

Mthuli Ncube: L'Afrique a beaucoup appris de la crise financière et elle a bien fait pendant la crise. Ceci est dû essentiellement à deux raisons: premièrement, certains pays ont diversifié leur économie. Deuxièmement, certaines économies ont été bien gérées, ce qui signifie qu'elles ont pu  mettre en place des mesures anticycliques afin de faire face à la crise, mesures bâties autour de l'expansion de la politique monétaire et fiscale. Il est donc clair que la voie à suivre est de s'assurer que les économies soient bien gérées. Nous avons besoin de nous concentrer sur la croissance économique, en fait sur les stratégies requises pour rendre la croissance durable et partagée.

Question: Quelles sont les principales caractéristiques de la prochaine Conférence économique africaine et les principaux résultats attendus?

Mthuli Ncube: C’est une conférence très riche en contenu que nous allons accueillir cette année. La conférence se concentre sur les piliers qui sont nécessaires pour soutenir la croissance économique du continent. On y traitera de sujets comme "Comment l'Afrique peut-elle utiliser ses nouveaux partenaires pour soutenir sa croissance économique?" "Quelle est la politique budgétaire appropriée que l'Afrique doit adopter et quelle politique monétaire doit-elle préconiser en vue de soutenir une croissance économique durable? » Il y a aussi des sessions sur l'inclusion financière: «Comment la croissance peut-elle davantage favoriser les populations ?»

Il y a aussi une session sur les «Stratégies de développement de développement du secteur privé" : le seul moyen de croissance viable pour le continent est de miser sur le secteur privé. Il y a aussi une session sur la mobilisation des ressources et une autre session sur le marché des capitaux. Bref, ce devrait être une conférence extraordinaire !