L’Afrique sur la relance, avec la Corée

15/09/2010
Share |

Le ministre coréen de la stratégie et des finances, Jeung-Hyun Yoon, et le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka, ont ouvert, le 15 septembre 2010, à Séoul, le 3e Forum de coopération économique Corée-Afrique. Ce troisième forum, qui se tient peu avant la tenue du Sommet du G20 à Séoul, au mois de novembre 2010, a été l’occasion pour le ministre de réaffirmer l’engagement de son pays pour l’Afrique, dans un esprit de coopération et de coprospérité. La Corée s’emploiera à ce que la voix de l’Afrique soit plus entendue et mieux représentée au G20 et dans les autres forums internationaux, a-t-il indiqué.

Le président Kaberuka et le ministre Jeung-Hyun Yoon, ont insisté sur l’importance du partage d’expériences et des leçons apprises par la Corée, qui a réussi une transition rapide d’un pays récipiendaire de l’aide internationale à un pays donateur, aujourd’hui membre de l’OCDE.

C’est à ce titre que la Corée a annoncé une augmentation de 50% de sa contribution à la reconstitution du 12e Fonds africain du développement (FAD), guichet concessionnel du Groupe de la BAD.

Signalons également que deux protocoles d’entente entre la Corée et le BAD ont été signés en marge de la KOAFEC, sur la promotion des connaissances et le développement économique, preuves de la solidité du partenariat entre la Corée et l’Afrique et la BAD, a souligné le président Kaberuka.

La présente conférence de la KOAFEC est l’occasion de faire le point sur les nombreuses initiatives lancées depuis 2006, lors de la tenue du premier forum. La KOAFEC est devenue une plateforme importante de promotion du commerce et de l’investissement entre pays africains, a souligné le président de la BAD, qui s’est félicité du rôle de catalyseur que l’institution joue dans ce partenariat.

La République de Corée est un pays membre sur lequel la Banque peut compter, a ajouté Donald Kaberuka,  qui a rappelé la décision de la Corée (octobre 2009) de mettre temporairement à la disposition de l’institution 306,1 millions de dollars EU pour lui permettre de répondre aux demandes de financement des pays africains, en augmentation considérable depuis la crise financière internationale.

Concluant son discours d’ouverture de la KOFAEC 2010, le président Kaberuka s’est déclaré confiant quant aux résultats du présent forum, qui offre l’opportunité de réfléchir plus avant à un schéma global du développement permettant à un pays de passer, en peu de temps, d’un rôle de récipiendaire à celui de donateur engagé activement dans les solutions à apporter aux principaux enjeux du développement.

Le forum de la KOAFEC est coorganisé par le ministère de la stratégie et des finances de la République de Corée, la Banque africaine de développement et la Korea Eximbank.