L’Afrique en changement, l’Afrique du futur

28/02/2008
Share |

Le président de la Banque africaine de développement, M. Donald Kaberuka, s’est adressé aux étudiants de l’école John F. Kennedy de Harvard University, le 25 février 2008. Son discours sur « le Nouveau Visage de l’Afrique, l’Afrique du futur », s’articulait autour d’un message fort optimiste sur le développement de l’Afrique en  se fondant sur l’amélioration de la gouvernance, les changements  politiques en cours sur le continent et les conditions internationales favorables notamment la nette amélioration de la perception de l’Afrique par la communauté internationale et les Africains eux-mêmes.

Le président Kaberuka a esquissé, à la lumière de ces développements, l’objectif d’une Afrique prospère en 2030, alors que le continent sera aussi peuplé que l’Inde et la Chine. Il a, à cet égard, indiqué le rôle de la Banque africaine de développement en tant que catalyseur de ce processus dans les domaines où elle détient déjà un « avantage comparatif ». Aux afro-pessimistes qui pensent que cette vision d’une  Afrique nouvelle en 2030 ne correspond pas à la réalité, qu’ils se rappellent qu’on en disait autant de l’Inde il y a vingt ans et de la Chine après la Révolution culturelle.