L’Afrique en force à COP21

30/11/2015
Share |

La COP21 ouvre ses portes aujourd’hui, lundi 30 novembre 2015, à Paris. Et c’est forte d’une délégation importante, menée sous l’égide de son président Akinwumi Adesina, que la Banque africaine de développement (BAD) participe à ce sommet mondial dédié au climat.

Défendre les intérêts de l’Afrique et des Africains

La BAD est fermement décidée à défendre les intérêts de l’Afrique et de ses habitants, qui sont parmi les plus affectés par les effets du changement climatique sur la planète. Le message qu’elle porte et les urgences qu’elle entend mettre au menu de cette COP21 sont exposés avec clarté dans ce dépliant.

Pour ce faire, outre plusieurs rencontres bilatérales au programme du président Adesina et de plusieurs vice-présidents et hauts fonctionnaires de la Banque, un Pavillon dédié à l’Afrique est dressé, co-organisé par la BAD et ses partenaires, l’Union africaine/ NEPAD et la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Abritant une exposition photo qui illustre en images les effets du changement climatique à travers le continent, le Pavillon Afrique accueillera plus d’une centaine d’événements sur les deux semaines du sommet (consulter tout le programme en détails ici).

Un programme riche de temps forts

Au nombre des temps forts de ce premier jour du sommet, figure la réunion des présidents des banques multilatérales de développement dédiée aux financements liés au climat – autrement dit, les moyens financiers alloués à la lutte contre le changement climatique. Seront ainsi représentées la Banque africaine de développement, la Banque mondiale, la Banque asiatique de développement, la Banque interaméricaine de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement et la Banque européenne d’investissement. Cette réunion s’inscrit dans le prolongement de deux autres, tenues lors de la Conférence internationale pour le financement du développement à Addis-Abeba en juillet dernier, puis lors des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI à Lima, en octobre. À cette occasion, le président Akinwumi Adesina avait dévoilé son intention de quasi tripler les fonds que la BAD alloue chaque année à la lutte contre le changement climatique, pour les porter à 5 milliards de dollars EU d’ici à 2020.

Mardi 1er décembre marquera la Journée de l’Afrique. À midi – heure de Paris –, le Pavillon Afrique sera officiellement inauguré, par le président de la BAD, Akinwumi Adesina, la présidente de l’UA, Nkosazana Dlamini-Zuma, et par le directeur exécutif de la CEA, Carlos Lopes, en présence du président français François Hollande. C’est à cette occasion que sera lancée l’Initiative pour les énergies renouvelables en Afrique (dite AREI par acronyme anglais, pour “Africa Renewable Energy Initiative”), à laquelle le président Adesina entend donner une envergure internationale.

La COP21 dure deux semaines. Le programme est riche, avec de nombreux événements dédiés à l’Afrique et aux enjeux spécifiques du continent face au changement climatique.


Pour n’en rien rater, rendez-vous du 30 novembre au 11 décembre 2015, au Bourget à Paris, au Pavillon Afrique, Hall 3, stand n°28.

Ou sur notre site Internet dédié à la COP21.

Et suivez-nous sur Twitter, l’application de diffusion vidéo en direct PeriscopeFacebook et Flickr.