Le président de la Banque africaine de développement est arrivé en Zambie

23/05/2016
Share |


La Banque africaine de développement (BAD) estime que l’intégration de l’Afrique est une condition indispensable pour l’élimination de défis tels que la sous-alimentation et les conditions climatiques défavorables qui ont affecté négativement le bien-être des personnes vivant sur le continent.

Le président Akinwumi Adesina a affirmé que la Banque déploie beaucoup d’efforts pour intégrer l’Afrique, afin que ses peuples puissent affronter tous ensemble des questions telles que le changement climatique, l’approvisionnement énergétique et l’autosuffisance alimentaire.

Adesina a formulé ces remarques à son arrivée à l’aéroport international Kenneth Kaunda de Lusaka, le dimanche 22 mai, pour participer aux Assemblées annuelles de la BAD qui ont débuté lundi.

Les rencontres, qui dureront cinq jours, se tiendront au Centre de conférences international de Mulungushi à Lusaka et auront pour thème « Énergie et Changement climatique ».

Elles seront officiellement ouvertes mardi par  le président de la Zambie, Edgar Lungu.

Adesina a dit être au courant des effets négatifs du phénomène météorologique El Niño sur la Zambie ; au cours des réunions, l’accent sera donc placé tant sur la sécheresse que sur d’autres questions, car elle est cruciale pour la nation zambienne.

« La BAD a beaucoup travaillé à la préparation des rencontres, qui seront rehaussées par la présence de neuf chefs d’État. »

« Elles seront axées sur les questions du changement climatique, de l’énergie, de la façon dont nous pouvons éclairer et fournir de l’énergie à l’Afrique et assurer son alimentation, qui sont indispensables au bien-être de tous », a déclaré Adesina, qui a été accueilli par le Secrétaire au Trésor, Yamba Fredson.

Il a rappelé que les neuf chefs d’État venant assister aux rencontres ont donné au président Lungu et à la Zambie l’assurance que l’Afrique entière souhaitait que la Réunion annuelle de la BAD à Lusaka soit un succès retentissant.

« Je suis évidemment ravi d’être ici et je souhaite remercier le président Edgar Lungu pour l’accueil extraordinaire qu’il a offert à tout le personnel de la BAD. »

« Cette Réunion annuelle incitera aussi plusieurs membres de la société civile à y participer, et donc la Zambie bénéficiera d’une attention totale au cours des prochains jours », a-t-il déclaré.