La Banque africaine de développement investit 150 millions de dollars pour appuyer la United Bank of Africa (UBA)

22/07/2009
Share |

Tunis, le 22 juillet 2009 – Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement a approuvé des prêts au titre de la Facilité de liquidité d’urgence (FLU) et de l’Initiative de financement du commerce (IFC) d’un montant total de 150 millions de dollars américains en faveur de l’United Bank for Africa Plc (Nigeria).

Le prêt au titre de la FLU servira à conforter les lignes de crédit en devises, actuellement en diminution du fait de la crise financière, et à atténuer les perturbations causées aux activités d’UBA, notamment en ce qui concerne le financement des projets relatifs aux infrastructures et au développement des PME et l’expansion des entreprises. Le prêt dans le cadre de l’IFC servira à appuyer les opérations de financement des transactions commerciales d’UBA, notamment par l’octroi de crédits à court terme pour le financement des importations et des pré-exportations.

Le prêt au titre de l’IFC sera utilisé par UBA pour soutenir les activités de financement du commerce au Nigeria et les filiales du Groupe UBA dans un contexte de marché caractérisé par une crise du crédit. Il servira également à soutenir les activités liées au commerce dans les Etats fragiles et les pays sortant d’un conflit d’Afrique de l’Ouest où UBA est actuellement implantée. La crise financière internationale qui prévaut actuellement a affecté de nombreux marchés et le financement du commerce ne fait nullement exception. En fait, l’environnement actuel est en train de créer une culture de la prudence et cette tendance s’accélère et se propage au Nigeria et sur tout le continent.

Ces transactions sont conformes aux dispositions régissant la Facilité de liquidité d’urgence (FLU) de la Banque et l’Initiative de financement du commerce (IFC) approuvés en mars 2009 pour faire face aux effets de la crise financière. Par ailleurs, le projet cadre avec le Document de stratégie pays (DSP) de la Banque pour le Nigeria ainsi qu’avec les actions de promotion du secteur privé menées par le gouvernement dans le cadre de son programme national de développement. Il est en phase avec la stratégie de développement du secteur privé de la Banque visant à soutenir les  institutions financières viables et performantes durant la crise financière.

La transaction renforcera la capacité d’adaptation opérationnelle d’UBA face à la crise financière et réduira les interruptions éventuelles du financement des projets et des transactions liées au commerce. Le Projet permettra donc de préserver les services à la clientèle, les emplois, les moyens d’existence et les recettes fiscales de l’État.