Sierra Leone : la BAD signe un accord de don de 1 million $ pour lutter contre Ebola

18/09/2014
Share |

 La Banque africaine de développement (BAD) a signé, mercredi 17 septembre 2014, un accord de don tripartite avec le gouvernement sierra-léonais et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), d’un montant de 1 million de dollars EU. Ce soutien fait partie d’un don d’un total de 4 millions de dollars EU, octroyé par la BAD aux quatre pays touchés par le virus d'Ebola. Ces fonds aideront à recruter et à former des professionnels de santé, à acheter du matériel et des fournitures médicaux pour y endiguer la propagation du virus Ebola.

La BAD est l'un des premiers bailleurs de fonds à être intervenus dès les premiers mois de l'apparition de la pandémie. La Banque a ainsi rapidement accordé 3,1 millions de dollars EU de subventions à l’OMS. Le projet a été approuvé le 23 avril 2014 et les fonds ont déjà été décaissés pour les pays. Consciente que les pays touchés ont besoin de liquidités de toute urgence, la BAD a tout mis en œuvre pour que les subventions accordées à ces pays soient décaissées au plus vite.

Le président du Groupe de la BAD, Donald Kaberuka, et le directeur régional pour l'Afrique de l'OMS, Luis Sambo, avaient déjà signé, le 26 août 2014, un accord de don de 60 millions de dollars octroyé par la BAD, destiné à aider à renforcer les systèmes de santé publique en Afrique de l'Ouest. Une première tranche, d’un montant de 23,2 millions de dollars EU– dont 4,2 millions pour la Sierra Leone –, a déjà été versée aux pays de la région. Ces fonds auront un impact positif immédiat sur les efforts collectifs que ceux-ci déploient pour endiguer Ebola. En outre, ce don, qui profite à d'autres pays d’Afrique de l'Ouest que les seuls quatre Etats touchés par Ebola, contribuera également à rebâtir et renforcer les systèmes de santé publique, cruciaux, ainsi que la prestation de services de santé dans la région – surveillance épidémiologique et état de préparation compris. Ce soutien sera primordial pour prévenir la propagation de l'épidémie d'Ebola dans les pays voisins. Les dons alloués aux pays ont été calculés en fonction de la feuille de route de l’OMS et de l’évaluation de la gravité relative de l'épidémie dans chacun des pays.

Pour témoigner de son engagement et sa solidarité avec les gouvernements et les populations des pays concernés et les soutenir dans leurs efforts pour contenir l'épidémie, Donald Kaberuka s’était rendu en Sierra Leone et au Libéria les 27 et 28 août 2014. Dans son message aux gouvernements du Liberia et Sierra Leone lors de la visite, le président de la Banque avait souligné combien la crise de l'Ébola illustre la faiblesse des systèmes de santé des pays touchés, rappelant au passage l’ampleur des défis qui ne manqueront pas d’apparaître après que la maladie aura été endiguée. A la lumière de ces défis, actuels et à venir, le président de la BAD avait également annoncé, outre le don de 60 millions de dollars EU confié à l'OMS, une aide supplémentaire de 150 millions de dollars EU, sous la forme d'un appui budgétaire visant à augmenter la marge de manœuvre budgétaire des pays touchés et à réduire leur déficit budgétaire. Ce projet à long terme permettra également de s'attaquer aux causes profondes de l'épidémie et de renforcer les systèmes de santé dans la sous-région du fleuve Mano.

La BAD a également procédé à la mobilisation de ressources supplémentaires provenant de projets existants en Sierra Leone. Pour exemple, 1 million de dollars, prélevés sur le reliquat du projet de renforcement des services de santé de district – un projet clos en décembre 2012 –, a été mis à la disposition du gouvernement sierra-léonais. Ces fonds serviront à acquérir des ambulances, des véhicules utilitaires, des camionnettes et des motos dévolus au dépistage des contacts et à la surveillance.

De gauche à droite : Yero Baldeh, représentant résident de la BAD en Sierra Leone, et Kaifala Marah, ministre des Finances et du développement économique de Sierra Leone, lors de la signature de l’accord de don.

_______

Contact : Chawki Chahed, chargé de communication en chef, T. +225 20 26 27 02 / C. +225 01 17 72 72 / c.chahed@afdb.org