Initiative des marchés financiers africains : «Développer des marchés obligataires durables en monnaie locale soutenable pour l’avenir"

Share |

De: 22/10/2012
A: 24/10/2012
Lieu: Tunis, Tunisia

Dans le monde économique d'aujourd'hui, marqué par la diversification, l’avenir des économies africaines dépendra en grande partie de la viabilité des marchés obligataires en monnaie locale. Dans cette dynamique, le développement du marché obligataire en monnaie locale occupe une place centrale, en tant que facteur clé de la croissance économique.

Le premier atelier panafricain des parties prenantes sur le développement du marché obligataire en monnaie locale  se tient du 22 au 24 Octobre 2012, à Tunis, autour du thème : «Développer des marchés obligataires durables en monnaie locale soutenable pour l’avenir".

La rencontre offrira une occasion unique aux décideurs ainsi qu’aux acteurs du marché de partager et de contribuer aux véritables enjeux du développement des marchés obligataires en monnaie locale. Elle regroupera également des représentants des banques centrales africaines, des ministères, des investisseurs, des conseillers juridiques et financiers, les agences de notation de crédit et d'autres parties prenantes. Les discussions porteront, entre autres, sur le développement des marchés primaires et secondaires, l’impact et l’importance de la liquidité; l’expansion et la diversification de la base de données des investisseurs; l’amélioration des infrastructures de règlement des valeurs mobilières et des systèmes de paiement; le renforcement des systèmes d'imposition et de comptabilité, ainsi que des cadres  juridique et de régulation. Les présentations tourneront également autour des idées, des solutions et des meilleures pratiques en la matière, ainsi que du rôle des marchés obligataires en monnaie locale dans les questions d’infrastructure.

Afin de renforcer sa stratégie de développement du secteur financier en Afrique, la Banque africaine de développement (BAD), a lancé l’initiative (IMFA), qui vise à contribuer au développement des marchés de capitaux domestiques africains. Elle a pour objectifs, de contribuer au développement des marchés obligataires internes au continent ; de réduire la dépendance des pays africains à l’endettement en devises étrangères ; de participer à l’élargissement de la base de données des investisseurs dans les marchés obligataires locaux ; et d’améliorer l’accès et la transparence de données relatives aux marchés financiers africains, notamment.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :