Lancement du Partenariat pour le financement en Afrique par les principales institutions financières internationales

26/05/2010
Share |

Abidjan- 26 Mai 2010- Aujourd’hui, huit institutions financières de développement, qui ont investi l’année dernière plus de 8,8 milliards de dollars dans des projets sur le continent africain, ont officiellement lancé l’initiative du Partenariat pour le Financement en Afrique (AFP). Cette coopération permettra l'amélioration de l'évaluation et le financement conjoints des projets du secteur privé à travers le continent.  Ceci marque un développement significatif dans l’utilisation efficace des ressources des donateurs en Afrique et vise à attirer davantage d’investissements pour des projets du secteur privé porteurs de résultats significatifs  pour le développement du continent.

Disposant d’une solide expérience en Afrique, les huit établissements participants à cette initiative sont :la Banque Africaine de Développement (BAD),  la Banque de développement de l'Afrique australe (DBSA), Deutsche Investitions-und Entwicklungsgesellschaft (DEG); la Banque Européenne d'Investissement (BEI); Netherlands Development Finance Company (FMO); Société de développement industriel de l'Afrique du Sud (IDC) ; la Société Financière Internationale(SFI),  membre du Groupe de la Banque mondiale et Proparco.

S'exprimant lors du lancement du partenariat, le président de la Banque africaine de développement, Donald Kaberuka a affirmé que : "L'AFP est un pilier essentiel dans la stratégie du partenariat de la Banque Africaine de Développement, et à cette occasion je félicite le Département du secteur privé pour cette initiative''. Il a expliqué  qu'en 2009 "les IFD ont travaillé en collaboration pour  financer des projets en Afrique pour un montant de plus d' 1 milliard de dollars selon ce modèle de partenariat, comme le projet Main One Cable au Nigeria'', ajoutant  que ''cette année, l'objectif de  collaboration et de co-financement est diversifié, comprenant le financement de projets dans des pays comme la Sierra Leone et le Côte d'Ivoire. Ces projets sont dans les secteurs tels que les infrastructures, l'énergie, les énergies renouvelables et l'agro-industrie". Le président Kaberuka a également souligné que ''L'année dernière, l'AFP a été une plate-forme de coordination pour le plan d'action conjoint IFI / DFI qui a pour objectif la mobilisation de 15 USD milliards pour faire face à la crise financière en Afrique''.

"Il ya un besoin fondamental de partenariat entre les institutions financières de développement pour une utilisation efficace de nos ressources financières et humaines afin de répondre à la vaste demande de financement des projets du secteur privé en Afrique" a déclaré Tim Turner, Directeur du secteur privé de la Banque Africaine de Développement.

"La Banque Européenne d'Investissement est enchantée d'être l’un des membres fondateurs du partenariat de financement en Afrique. Ceci marque une étape clé dans l'amélioration de la coopération et dans l’augmentation de l’efficacité de l'aide financière dans l'esprit de la Déclaration de Paris au profit de l'Afrique", a déclaré M. Plutarchos Sakellaris, vice-président de la Banque Européenne d'Investissement, chargé de l'Afrique.

''La SFI est profondément engagée à accroître la coopération avec nos partenaires à travers le partenariat de financement en Afrique. Travailler ensemble permettra à la SFI et à ses partenaires d’aider l'Afrique à réaliser son potentiel économique et à veiller à ce que plus d'Africains peuvent bâtir un avenir meilleur", a déclaré Thierry Tanoh, vice-président responsable de la SFI en Afrique.

La  DEG, l’institution allemande de financement du développement, qui a connu en 2009, et depuis sa création, son meilleur résultat de nouvelles affaires en Afrique, a pour ambition de continuer à renforcer son engagement de développement du secteur privé sur le continent africain à long à terme. "Cela sera soutenu par la coopération intensifiée entre les institutions similaires'', a expliqué Winfried Nau, responsable des nouvelles affaires en Afrique, à la DEG.  "L'AFP aidera à optimiser la promotion des initiatives privées tout à fait nécessaires pour le développement économique du continent'' a t-il également déclaré.

Mme Lindi Toyi, responsable du partenariat public-privé à l'IDC a affirmé que ''l’IDC est fier d'être un des partenaires promoteurs de l'AFP et est intéressé à travailler avec les autres partenaires promoteurs de l'AFP qui  servira comme une importante plate-forme pour mobiliser des fonds de façon plus coordonnée pour des projets en Afrique."

L'accord des partenaires pour la promotion de l’AFP indique que leur objectif commun est de travailler ensemble avec pour mission la lutte contre la pauvreté et le développement du secteur privé en Afrique.  Le partenariat visera le financement des projets de grande envergure dans les infrastructures et les secteurs industriels conduisant à la croissance économique et à la création d'emplois.  Les petits projets innovants ainsi que les investissements dans les services financiers, y compris les PME et les projets de micro-finance pourront aussi être pris en considération.

Dans la pratique, le Partenariat pour le Financement en Afrique permettra à une institution d’agir en tant que partenaire promoteur principal et de proposer la participation d'autres institutions-soeurs, avec l’objectif de réduire la duplication des efforts et permettre un processus de due diligence approfondi et coordonné sans soumettre le promoteur du projet à des demandes excessives d’évaluation.  Cela mènera à une plus grande efficacité, une sélection commune des conseillers externes et la réduction des coûts d'emprunt.

Le développement stratégique du Partenariat pour le Financement en Afrique sera fixé par un comité composé de représentants de toutes les institutions et agira comme une plate-forme de co-financement de projets du secteur privé dans les pays africains définis comme des membres régionaux de la Banque Africaine de Développement.  D'autres institutions de financement du développement ou des investisseurs du secteur privé pourraient se joindre à l'initiative à un stade ultérieur.

Pour plus d'informations sur l'AFP, veuillez contacter

  • Preeti Sinha, Coordonnatrice, AFP, Tunis, Tunisie, Tél: +216 9870 3130

Contacts de presse:

Notes pour les rédacteurs :

  • L’assistance administrative du Partenariat pour le Financement en Afrique sera fournie par le Secrétariat et le coordonnateur de l’AFP.  Le Secrétariat travaillera au sein de la Banque Africaine de Développement avec le support de l'Agence canadienne de développement international.
  • La Banque Européenne d'Investissement, l’établissement de crédit de l'Union Européenne à long terme, dont les actionnaires sont les 27 États membres de l'Union européenne, a été active en Afrique depuis plus de 40 ans.  Les activités de la BEI sont conformes avec les politiques et les objectifs fixés par l'Union Européenne et les États membres dont les ministres des Finances sont les gouverneurs de la BEI.
  • IFC, membre du Groupe de la Banque Mondiale, crée des opportunités pour la réduction de la pauvreté des populations et contribue à l’amélioration de leurs conditions de vie Elle favorise la croissance économique durable dans les pays en développement par le soutien au développement du secteur privé, en mobilisant des capitaux privés et en fournissant des services d'atténuation du risque et de conseil aux entreprises et aux gouvernements.  Les nouveaux investissements de l’IFC ont totalisé 14,4 milliards de dollars pour l'exercice 2009, en aidant les capitaux dans les pays en développement à faire face à la crise financière.  Pour plus d'informations, visiter www.ifc.org.