La Facilité africaine de soutien juridique achève sa formation de renforcement des capacités sur les PPP dans les projets d'infrastructure

22/01/2016
Share |

La Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) et ses partenaires arrivent au terme d'une formation de cinq jours portant sur les Partenariats Public-Privé (PPP) dans les projets d'infrastructure. Cette formation, qui réunissait des experts en PPP d'infrastructure du Burkina Faso, du Cameroun, de Côte d'Ivoire, du Sénégal, du Togo, du Congo, de Mauritanie et du Nigeria, faisait partie du Programme de formation itinérant  sur les PPP de l'ALSF dont l'objectif est  de traiter des aspects institutionnels, juridiques, contractuels et financiers des PPP. Cette formation s'est tenue du 18 au 22 janvier 2016 au Centre d'études financières, économiques et bancaires (CEFEB) situé à Marseille, en France.

Cet atelier PPP portant sur les infrastructures a été conçu afin permettre aux gouvernements africains de mieux appréhender les moyens de mettre en place des projets PPP visant à couvrir efficacement les besoins en financement de l’Afrique en matière d’infrastructure, a déclaré Maude Vallée, conseillère juridique principale de l'ALSF.

La méthode de formation interactive a permis aux participants d'évaluer le cadre institutionnel de leurs pays respectifs ainsi que d'examiner les aspects essentiels des PPP dans les projets routiers, ferroviaires, portuaires et aéroportuaires.

Selon Stephen Karangizi, directeur de l'ALSF, il est essentiel que les gouvernements acquièrent une connaissance plus détaillée des contrats propres aux transactions commerciales auxquelles ils prennent part.

Depuis son lancement, le programme de formation sur les PPP a formé plus de 130 experts dans ce domaine originaires de 30 pays africains, au cours de différentes sessions organisées en Côte d'Ivoire en novembre 2012, au Sénégal en novembre 2013, au Kenya en juillet 2015, en Côte d'Ivoire et au Togo en novembre 2015 et en France en 2016.

Le programme de formation itinérant sur les PPP, qui s'étend sur une durée de trois ans, a été mis en place par  l'ALSF, l'Agence française de développement (AFD) par l'intermédiaire de son université d'entreprise, le CEFEB, et Expertise France.

Le programme vise à renforcer la capacité des experts et des fonctionnaires gouvernementaux pour qu'ils soient en mesure d'identifier, de préparer, de développer et de négocier des projets PPP bancables.