Forum de la BAD à Harvard sur le financement de la santé - Transformer les ressources en résultats

02/05/2013
Share |

Havard

Un Forum ministériel sur le financement de la santé  s’est tenu du 21 au 24 avril 2013 à la prestigieuse Université américaine de Harvard.  Il était organisé par le Département du Développement Humain de la Banque africaine de développement (BAD), en partenariat avec l'Agence Norvégienne de Coopération pour le Développement (NORAD). La rencontre, la première du genre, était destinée à un éminent auditoire composé de responsables gouvernementaux, d’ économistes et d’universitaires.

Le forum portait sur l'élaboration de stratégies visant à améliorer l’optimisation des ressources dans les dépenses de soins de santé et sur les options novatrices de financement du secteur. L’objectif était notamment de discuter l’équilibre à trouver entre la baisse des ressources financières consacrées à la santé et les dépenses de ce secteur.

« Ce forum est une occasion pour les ministres des Finances de s'engager dans des discussions franches, et notamment sur les difficultés liées à la gestion de leurs portefeuilles », a déclaré  le Président de la BAD, Donald Kaberuka,  dans un discours prononcé  le jour de l’ouverture.  Il a également souligné la nécessité pour l'Afrique d'utiliser ses ressources internes et l'aide internationale avec davantage d’efficacité.

La BAD travaille avec d'autres partenaires pour mettre en œuvre son programme d’Optimisation des Ressources lancé lors du Dialogue ministériel de haut niveau sur l’optimisation des ressources, la soutenabilité et la redevabilité dans le secteur de la santé qui s’est tenu les 4 et 5 juillet 2012 à Tunis, en Tunisie.

La promotion du dialogue et du partenariat entre les ministères africains des Finances et de la santé ainsi que les échanges d'idées et de bonnes pratiques en matière de financement de la santé étaient au centre des discussions. L’importance du leadership politique transformationnel dans l’amélioration de la santé nationale a également été soulignée, de même que le rôle de la santé pour le développement économique national et l’éradication de la pauvreté.

« La santé est trop importante pour être laissée uniquement au ministère de la santé », a déclaré Dr. Julio Frenk, doyen de l’Ecole de la Santé Publique à l’Université de Harvard et ancien Ministre de la Santé du Mexique.  La directrice du Département de développement humain, Agnès Soucat,  et le chef de la Division santé de la BAD, Feng Zhao ont, durant trois jours, conduit des sessions sur l’optimisation des ressources et les partenariats public-privé.

Quant à Lawrence Summers, ancien secrétaire du Trésor des États-Unis, il a insisté sur les possibilités d'améliorer les systèmes de santé, compte tenu des évolutions technologique et scientifique. Il a également souligné la nécessité de mesurer et collecter les données disponibles afin d'assurer une plus grande efficacité dans le secteur de la santé.

L’ancien ministre des Finances de l'Afrique du Sud, Trevor Manuel, a partagé son expérience en matière d'élaboration des politiques publiques, exhortant les participants à réfléchir sur les soins de santé à long terme et la mise en place de systèmes de soins préventifs.  Jamil Mahuad, ancien Président de l'Équateur, s’est appesanti sur le leadership en s’appuyant sur la transformation économique et sociale de son pays. Tim Thahane, ancien ministre des Finances du Lesotho a, concernant le partenariat public-privé, cité l’exemple d’un hôpital de son pays financé par le gouvernement et géré par le secteur privé.  Et l’établissement a réussi à quadrupler le nombre de patients traités chaque jour avec le même budget.

« La Banque africaine de développement a le mérite d’être tournée vers l'avenir de l'Afrique. Nous avons besoin de cela pour mettre l’agenda de la redevabilité à l'ordre du jour », a affirmé Luisa Dias Diogo, ancien Premier ministre et ministre des Finances du Mozambique, s’adressant à l’assistance au nom des participants lors de la séance de clôture.

Contact médias à Tunis
Nawsheen Elaheebocus
Tél. : +216 7110 1224

Coordinateur de programmes
Feng Zhao
Tél. : +216 7110 2117