La Facilité africaine de l'eau se voit décernée $12 millions par la Fondation Bill & Melinda Gates afin de développer le secteur de l’eau et de l'assainissement en Afrique.

19/07/2011
Share |

Tunis, 19 juillet, 2011 - La Facilité africaine de l'eau (FAE), une initiative du Conseil des ministres africains en charge de l'eau (AMCOW) gérée par la Banque africaine de développement (BAD), a reçu une contribution de 12 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates pour financer des projets visant à  accélérer le développement des services d'eau et d'assainissement à travers l'Afrique.

La Fondation Bill & Melinda Gates a fait l’annonce de cette contribution lors de la conférence AfricaSan 3, au Rwanda, alors qu’elle  lance sa stratégie eau, assainissement et hygiène, pour laquelle sont prévus de nouveaux investissements de plus de 40 millions de dollars.

Le rôle de la FAE est de mobiliser des fonds et d’avoir un effet levier pour maximiser les investissements en eau et en assainissement, ce qui comprend également des interventions stratégiques visant à améliorer les conditions de vie de 1,5 millions de gens non raccordés au système d’égout. Ces stratégies priorisent la fourniture de technologies d'assainissement qui soient abordables, adaptables et durables et de divers modèles de prestation de services. Les états fragiles seront particulièrement ciblés, c’est-à-dire, les pays où les gouvernements peinent le plus à offrir des services de base, entre autres.

"L'accès à l'eau et à des services d'assainissement appropriés est une nécessité", a déclaré M. Bruno Jean-Richard Itoua, président du Conseil d'administration de la Facilité africaine de l'eau, également ministre de l'Énergie et de l'hydraulique de la République du Congo. "Souvent négligée, la fourniture de services  d'assainissement est une intervention importante pour le développement  étant donné son impact direct sur la santé, le bien-être et la productivité économique. Ceci est d’autant plus vrai pour les populations pauvres et vulnérables en milieu urbain où l'urbanisation rapide exerce une pression supplémentaire sur les services."

«La déficience des services d’accès à l'eau et à l'assainissement en Afrique est un problème dévastateur pour le continent, et les répercussions sont particulièrement dramatiques pour  les Africains issus de milieux défavorisés», a déclaré M. Bobby J. Pittman, vice-président de la BAD pour l'Infrastructure, le secteur privé et l’intégration régionale. "La FAE s'est engagée à traiter de la question en soutenant des projets qui proposent des  solutions d’accès à l’eau et à l’assainissement qui soient abordables, innovantes et qui promettent d’élargir la couverture des services à des millions de gens vivant dans la plus grande pauvreté."

La FAE envisage d'entreprendre, entre autres, des projets en Afrique sub-saharienne visant la promotion de  modèles de gestion des matières fécales le long de la chaîne de valeur. Des partenariats public-privés veillant aux intérêts des communautés pauvres, seront mis en place pour une meilleure prestation de services, et impliqueront les gouvernements locaux, les fournisseurs de services, ainsi que des organisations à but non lucratif. Les municipalités bénéficiaires auront l’opportunité d’échanger leurs connaissances et leurs expériences à travers la période de mise en œuvre du plan stratégique.

Les leçons de ces projets seront synthétisées et diffusées pour assurer une réplication à plus grande échelle.

"Pour répondre aux besoins des 2,6 milliards de personnes qui n'ont pas accès à un assainissement sûr, nous devons non seulement "réinventer les toilettes", mais également trouver des moyens sûrs, abordables et durables pour collecter, traiter et recycler les déchets humains", a déclaré Mme Sylvia Mathews Burwell, présidente du Programme de développement global de la Fondation Bill & Melinda Gates. " Nous devons surtout travailler en étroite collaboration avec les communautés locales en vue de développer des solutions d'assainissement durables qui amélioreront leur conditions de vie."

A propos de la Facilité africaine de l'eau (FAE)

La Facilité africaine de l'eau (FAE) est une initiative du Conseil des ministres africains chargés de l'eau (AMCOW). Créée en 2004, elle aide les pays africains à atteindre les objectifs pour le secteur de l'eau et de l’assainissement fixés par les Objectifs du millénaire pour le développement en Afrique 2015, et ceux de la Vision africaine de l’Eau 2025.  Sa mission est de mobiliser des ressources pour le développement du secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique. Elle contribue également à l'amélioration de la gouvernance des ressources en eau, à la satisfaction des  besoins en eau les plus urgents, à l’amélioration des connaissances, et au renforcement de la base financière. Depuis 2006, la FAE a financé 68 projets nationaux et régionaux dans 50 pays, incluant la plupart des états fragiles d'Afrique.  Pour plus d'information.