La Facilité africaine de l’eau définit de nouvelles perspectives

22/06/2010
Share |

La réunion du comité de l’évaluation de l’efficacité de la Facilité africaine de l’eau (FAE) s’est tenue le vendredi 18 juin 2010 à l’Agence de relocation temporaire de la Banque africaine de développement (BAD), à Tunis. Le but de la réunion était de permettre au comité de passer en revue le rapport provisoire soumis par les consultants d’Hydroconseil et de WEDCC (Water Engineering and Development Center), et de faire des recommandations qui permettront aux consultants d’apporter des corrections au document.

La réunion a rassemblé des représentants de l’Autriche, du Canada, du Programme des Nations-Unies sur l’eau, de l’AMCOW (African Ministers' Council on Water/Conseil des ministres africains de l’eau), de la BAD, et de la Facilité africaine de l’eau.

Pendant son allocution de bienvenue, M. Ali Kies, directeur, Eau et Assainissement et Facilité africaine de l’eau, BAD, a rappelé aux participants l’importance de la réunion dont les résultats permettront à la Facilité de mieux définir sa stratégie opérationnelle.

Les sujets clés abordés au cours de cette réunion portaient sur l’importance de la gestion des connaissances et des mécanismes permettant à la FAE de générer et diffuser les connaissances; l’important rôle de la Banque en tant qu’organisation hébergeant la Facilité; la nécessité de mettre plus d’accent sur la qualité des projets permettant de mieux répondre aux besoins du bénéficiaire et aux secteurs prioritaires; le renforcement du processus d’exécution et de supervision de projet; les questions transversales (telles que le genre, le changement climatique, etc.); la nécessité pour plus de consultation avec AMCOW, les gouvernements, les organismes de bassins transfrontaliers, les communautés économiques régionales afin de s’assurer que les interventions de la FAE sont alignés avec les engagements des chefs d’Etat africains au sommet de l’Union africaine à Sharm el Sheikh (Egypte).

Plusieurs recommandations pertinentes ont été faites. Elles guideront les consultants dans l’achèvement du rapport qui sera soumis au Conseil de direction de la FAE pour considération et approbation avant la soumission finale au Conseil d’administration de la Banque.