Journée Afrique au 5ème Forum mondial de l’eau

19/03/2009
Share |

Au 5ème Forum mondial de l’eau, chaque région célèbre sa journée.  Le mercredi 18 mars 2009 était celle de l’Afrique. L’Afrique a fait connaître ses préoccupations et a exhorté ses partenaires à aider le continent à faire avancer son agenda relatif aux questions de l’eau et de l’assainissement pour le développement. La journée de l’Afrique à ce 5ème Forum mondial de l’eau a été une opportunité pour la voix du continent, la Conférence des ministres africains sur l’eau (AMCOW), et ses partenaires de partager leurs idées sur la manière de promouvoir l’agenda sur  l’eau et l’assainissement en Afrique, d’examiner les défis cruciaux posés par la sécurité de l’eau et l’assainissement, et de présenter et lancer le Document de la région Afrique. Le document régional de 61 pages préparé par l’AMCOW avec l’appui de la Banque africaine de développement identifie les défis du développement des ressources en eau de l’Afrique et propose des actions afin d’y faire face.  Il a été présenté par le vice-président de la Banque africaine de développement, M.  Mandla Gantsho. Cette journée  a permis de rassembler des décideurs de toute l’Afrique, des experts en eau et d’autres parties prenantes concernées par le développement de l’eau et l’assainissement en Afrique. Les chiffres présentés dans le document reflètent clairement l’état dans lequel se trouve l’Afrique et ce qui doit être fait pour atteindre les objectifs de la Vision africaine de l’eau ; ce qui nécessite que la sécurité de l’eau à l’horizon 2025 soit garantie par une gestion équitable et durable de l’eau.  

Le vice-président de la BAD, Mandla Gantsho qui a présenté le document, a indiqué que la situation, même si elle est précaire, n’est pas que négative, ajoutant que des changements positifs ont été enregistrés au cours des dernières années, un exemple étant que les fonds provenant des donateurs bilatéraux et multilatéraux dans le secteur de l’eau sont passés de 1,8 milliards de dollars en 2006 à 2,9 milliards en 2007. Cependant, il a noté que, même si cette augmentation est sensible, elle se situe en deçà de ce qui est nécessaire.

L’appel lancé, et qui est aussi le message central de l’Afrique à ce Forum mondial de l’eau, est que les engagements pris par les chefs d’Etat africains doivent maintenant se traduire en actions. Les donateurs présents lors de la Journée Afrique ont réitéré leur soutien pour combler le manque à gagner entre les financements disponibles et les besoins rencontrés en matière d’infrastructures en eau en Afrique.

Après le lancement du Document de la région Afrique, le pavillon Afrique a été officiellement inauguré par Asfaw Dingamo, ministre des ressources hydrauliques de l’Ethiopie et président du Conseil des ministres africains responsables de l’eau (AMCOW), en présence d’autres dignitaires. En somme, la Journée Afrique du 5e Sommet mondial de l’eau a été un franc succès.