Lancement de la décennie "énergie durable pour tous"

20/05/2014
Share |

Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Donald Kaberuka et le Représentant Spécial du Secrétaire général de l’ONU et responsable  de l'Initiative "l'énergie durable pour tous (SE4All)", Kandeh Yumkella, ont lancé ensemble en Afrique "la décennie de l’énergie durable pour tous".

Au cours d’une discussion de haut niveau qui s'est tenue pendant les Assemblées annuelles de la BAD à Kigali,  Yumkella a  insisté sur la nécessité pour les 42 pays africains engagés à ce jour dans l'initiative  de s'approprier les objectifs  de l'initiative "Energie durable pour tous"  grâce à des plans d'action nationaux et des indicateurs de performance. Les objectifs de l'initiative SE4ALL sont les suivants : assurer un accès universel à des services énergétiques modernes; doubler le taux global d'amélioration de l'efficacité énergétique et doubler la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique global.

Dans son intervention, Donald Kaberuka a exhorté les pays africains à travailler sur la réglementation et les politiques liées au secteur de l'énergie afin de favoriser les investissements dans ce secteur et en particulier dans le secteur des énergies renouvelables.  « Le continent africain dispose de ressources énergétiques importantes, y compris en énergies renouvelables qui, bien utilisées, pourraient permettre d'électrifier le continent. Mais cela nécessite une plus grande intégration régionale des marchés d’énergie », a-t-il ajouté. 

Dans le même ordre d'idées, la Commissaire chargée des infrastructures et de l'énergie de l'Union Africaine, Elham Mahmoud Ibrahim, a déclaré « Il existe actuellement plusieurs grands projets ambitieux d'interconnexion électrique au niveau du continent  tels que ceux du Programme pour le développement de l’infrastructure en Afrique (PIDA),  et la diversification des ressources énergétiques va encourager le secteur privé à s’y  investir davantage ».  Richard Konteh, directeur de cabinet du président de la Sierra Leone a souligné l'importance  entre les trois objectives de SE4ALL, en mentionnant les pertes signifiantes au Sierra Leone dans les réseaux de transmission et distribution d’environ 40%.

Dans son intervention  Silas Lwakabamba, ministre de l'infrastructure du Rwanda a souligné l’importance de SE4ALL au Rwanda et l’implication du Gouvernement de mettre tout en oeuvre pour atteindre les objectifs d'électrification du pays, en particulier dans les zones rurales, de 18% au niveau national aujourd'hui à 70% en 2017.

Grace Mukasa, directeur régional Afrique de l'Est de l'association Practical Action a insisté sur l'importance de l'énergie pour le développement économique des femmes. « Aujourd'hui, les femmes africaines passent encore 20 heures en moyenne par semaine à aller chercher de l'eau et du bois pour leur foyer. Un meilleur accès aux services énergétiques leur permettrait d'utiliser ce temps là pour travailler et gagner leur vie et ainsi contribuer au développement de leur pays. » Cela s’inscrit dans le focus  des deux premières années de la décennie sur le lien entre énergie et la santé des femmes, enfants.

A la fin de 2012, l'assemblée générale de l'ONU avait annoncé une décennie dédiée à l'énergie durable pour tous de 2014 à 2024. En Afrique la situation est particulièrement difficile : 57% de la population n'a toujours pas accès à l'électricité, dont 37% dans les villes et 72% dans les zones rurales.

La BAD a accepté d'organiser ce lancement de la décennie de l'initiative SE4ALL car elle héberge la plateforme africaine de l'énergie durable pour tous en partenariat avec l’Union Africaine, le NEPAD et le PNUD depuis mai 2013. Cette plateforme permet de coordonner et faciliter la mise en œuvre de l'initiative SE4ALL sur le continent. En effet, la Banque est un acteur clé en Afrique, car elle a des instruments efficaces de financement climatique qui permettent de financer les énergies renouvelables. Elle administre par exemple le fonds des énergies durables pour l'Afrique (appelé SEFA) qui soutient les objectifs de SE4ALL en Afrique.