Le Fond de l’Afrique pour le futur de l’Afrique

07/06/2013
Share |

Le Fonds africain de développement (FAD) a tenu ses 39èmes Assemblées annuelles à Marrakech au Maroc, lors des 48èmes Assemblées annuelles du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).  Ce fut l’occasion pour le FAD de faire le point de ses réalisations et d’envisager les perspectives.

En presque 40 ans d’activité, le FAD a octroyé près de 4 000 prêts ou dons, d’un coût total de 36 milliards de dollars qui ont contribué à améliorer les conditions de vie de nombreux Africains. Il a considérablement participé à la transformation socio-économique du continent. Sa réussite est en grande partie due à son approche efficace de partenariat avec l’ensemble des acteurs du développement dans les pays : les bénéficiaires des projets, la société civile et les autorités publiques.

La réussite s’explique aussi par l’approche sélective et ciblée des secteurs stratégiques d’intervention comme les Etats fragiles, les infrastructures, la gouvernance et l’intégration régionale.

Pour les perspectives, le FAD continuera d’être aux côtés des économies africaines, afin de consolider la transformation socio-économique, tout comme d’améliorer son intervention en matière de croissance inclusive, d’économie verte, d’agriculture et sécurité alimentaire, de genre et d’appui aux Etats fragiles.

Le FAD-12 prend fin en 2013 et le cycle de la reconstitution du FAD-13 a commencé en février 2013. Face aux nombreux défis socio-économiques et du besoin d’allocation de ressources plus importantes en faveur des pays, le Groupe de la BAD devrait avoir besoin d’un financement approprié pour le FAD-13. Une condition essentielle pour espérer continuer son apport à la transformation économique de l’Afrique.