Projets et programmes agricoles transformationnels

23/10/2013
Share |

Dans la droite ligne de sa stratégie pour la décennie 2013-2022, intitulée « Au cœur de la transformation de l'Afrique », et de celle spécifique au secteur agricole pour la période 2010-2014, la Banque africaine de développement (BAD) a conçu une nouvelle série de projets novateurs, visant à améliorer la sécurité alimentaire en Afrique.

Nigeria — Programme de transformation agricole

A contrecourant du passé, le Nigeria considère désormais l’agriculture comme un foyer  d’investissement à part entière, non plus comme un programme de développement. La transformation du secteur se base sur des réformes majeures, destinées à :

  • améliorer les infrastructures rurales ;
  • améliorer l'accès des agriculteurs aux services financiers et aux marchés ;
  • éliminer la corruption dans les secteurs des engrais et des semences ;
  • améliorer le fonctionnement des institutions du marché ;  
  • établir des zones de traitement des cultures de base pour attirer le secteur privé ;
  • réduire les pertes post-récolte et accroître la valeur ajoutée.

La deuxième phase du Programme d’appui à la transformation agricole permettra d'améliorer les chaînes de valeur, en développant 50 000 hectares de terres pour la culture du sorgho, du maïs et du manioc. Elle optimisera également les chaînes d'approvisionnement au niveau des exploitations agricoles. Enfin, elle déterminera des zones de traitement des cultures de base. Cette phase permettra également :
• de réduire les pertes post-récolte ;
• de renforcer les liens avec le monde industriel, dans une double perspective d’intégration en amont et d’accès au marché et aux services financiers ;
• d’améliorer les institutions et infrastructures rurales, grâce à la réhabilitation de 550 km de routes de desserte agricole.

Côte d'Ivoire — Soutien aux centres de développement agro-industriel

En cours de préparation, le Projet de soutien aux centres de développement agro-industriel dans les régions des lacs et du Poro permettra d'améliorer, à grande échelle, la production, la transformation et la commercialisation du café / cacao (15 000 ha) et du riz (13 000 ha), en favorisant l’émergence de grappes agro-industrielles.

Il instaurera des unités de traitement, y compris pour co-générer de l'électricité, et développera l'infrastructure agricole et les structures de commercialisation.

La production annuelle prévue de 100 000 tonnes de riz et 15 000 tonnes de café / cacao, sous forme de produits certifiés, approvisionnera les marchés locaux, régionaux et internationaux.
Le projet créera quelque 7 000 emplois directs et indirects, et bénéficiera à 500 000 personnes environ.

Programmes de résilience face à la sécheresse dans la Corne de l'Afrique et au Sahel

Les programmes de résilience face à la sécheresse dans la Corne de l'Afrique et au Sahel devraient permettre d'améliorer, sur une base durable, les moyens de subsistance des populations de la Corne de l'Afrique et du Sahel, souvent frappées par la sécheresse. Ces programmes s’articulent sur des interventions en plusieurs étapes, multinationales et multisectorielles, portant notamment sur :

  • le renforcement des capacités de plaidoyer, la formulation et la mise en œuvre de politiques appropriées ;
  • le développement de la production, de l'irrigation et de la gestion de l'eau agricole, l'infrastructure de transformation et de commercialisation ;
  • l’augmentation de la chaine de valeur des filières agricoles, avec une attention particulière accordée à la gestion des ressources naturelles (sol, eau, plantations).

La phase I du Programme de résilience à la sécheresse dans la Corne de l'Afrique et de promotion de moyens d'existence durable a été approuvée par la BAD en décembre 2012, pour un montant total de 125 millions de dollars EU. Ce programme comptait des prêts octroyés aux gouvernements éthiopien et kenyan, ainsi que des subventions en faveur du gouvernement de Djibouti et du secrétariat de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD). La deuxième phase est en cours de préparation.

Le “Programme de résilience à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle récurrente au Sahel” est actuellement en préparation.