La Banque asiatique de développement et la Banque africaine de développement coopèrent pour établir un programme de financement pour le commerce en Afrique

27/06/2011
Share |

Conférence de presse
Entretien avec Ben Ahmed Ghazi, spécialiste en chef, chargé du financement du commerce à la BAD Entretien avec Steven Beck, Chef du financement du commerce à la Banque asiatique de développement

La Banque asiatique de développement  et la Banque africaine de développement ont signé un protocole d’accord pour l’établissement d’un programme de financement pour le commerce. Ce programme a pour objectif de stimuler le commerce africain et plus largement le commerce Sud-Sud.

La Banque africaine de développement renforce actuellement ses activités de financement du commerce pour attirer les soutiens commerciaux indispensables aux entreprises à travers le continent africain, comme l’a fait le programme de la Banque asiatique de développement.

Les entreprises des pays en voie de développement ont des difficultés à obtenir les financements pour le commerce dont elles ont besoin de la part des banques afin d’acquérir les composants de l’étranger ou de vendre leurs produits aux autres pays. Ceci les empêche de participer pleinement au commerce international qui s’est accru de 14,5% en 2010, le rythme annuel le plus rapide jamais enregistré.

Le programme de financement du commerce de la Banque asiatique de développement procure des garanties et des prêts pour soutenir le commerce en Asie à travers plus de 200 banques partenaires. Dans le cadre du protocole d’accord signé entre les deux institutions de développement, la Banque asiatique partagera avec la Banque africaine tous les documents juridiques, manuels opérationnels, technologies d’information, et le savoir-faire concernant son programme de financement pour le commerce.

Les deux institutions renforceront leur coopération à l’avenir en partageant l’accès à leurs programmes pour relier les banques dans les deux régions. La Banque asiatique de développement a déjà un accord similaire avec la Banque interaméricaine de développement.

"Les partenariats sont importants  pour promouvoir la croissance économique.  Utiliser le cadre du Programme de financement pour le commerce développé par la Banque asiatique de développement  aidera la Banque africaine de développement à réaliser en Afrique ce qui a été fait pour le commerce en Asie  plus rapidement et pour un coût moins élevé ” a déclaré Philip Erquiaga, Directeur général du département des opérations du secteur privé de la Banque asiatique de développement, qui supervise le Programme de financement pour le commerce :  “Le moment venu, nous nous attendons à ce que les relations entre l’Afrique en développement et l’Asie en développement  se renforcent, ce qui résultera en un commerce Sud-Sud bien plus important qui permettra de réduire les déséquilibres économiques internationaux.”

En signant cet accord, les deux banques de développement réduiront les coûts  et partageront les meilleures pratiques, comme le préconisait la Déclaration de Paris de 2005 sur l’efficacité de l’aide et de la réalisation des Objectifs de développement du millénaire.

Lors de la cérémonie à Tunis pour marquer le transfert des documents, Tim Turner, Directeur du département du secteur privé de la Banque africaine de développement  a souligné l’importance du financement du commerce en Afrique: “ En augmentant ses activités de financement pour le commerce, la Banque africaine de développement soutiendra une activité importante de stimulation de la croissance, qui a été affectée par la récente crise financière internationale.» «  En faisant appel à l’expérience de partenaires stratégiques tels que la banque asiatique de développement, la BAD  ne réduira pas seulement l’engagement financier nécessaire à initier ses activités mais facilitera également l’expansion du commerce africain avec l’Asie » a-t-il ajouté.

Le Programme de financement de la banque asiatique de développement  a fourni un soutien d’une valeur commerciale de 2,8 milliards de dollars  en 2010, en augmentation de près d’un milliard par rapport à 2009. Il est ciblé sur les pays où l’accès au  financement pour le  commerce est difficime  En tant que tel, le programme n’assume aucun risque en République populaire de Chine, en Inde, en Malaisie, en Corée du Sud ou en Thaïlande. Les cinq utilisateurs les plus actifs du programme l’année dernière étaient le Bangladesh, le Viet Nam, le Pakistan, le Sri Lanka et le Népal. Le programme a également pour objectif de soutenir les plus petites entreprises qui ont plus difficilement accès aux financements pour le commerce. Il doit aussi favoriser la promotion du commerce entre les pays en développement. L’année dernière, environ 270 des 783 transactions soutenues par le programme concernaient des petites et moyennes entreprises, et la moitié ont été réalisées entre des pays sur le continent asiatique.  

De son côté, en 2009, le conseil d’administration de la Banque africaine de développement  a approuvé l’Initiative pour le financement du commerce. Cette Initiative permet de financer jusqu’à 1 milliard de dollars  et de soutenir les banques commerciales africaines et les autres institutions financières afin de revigorer leurs opérations de financement du commerce. Sous l’Initiative pour le financement du commerce, la Banque a initialement alloué 500 millions de dollars  pour des lignes de crédit à court terme pour le financement du commerce  et  500 millions de dollars pour le Programme de liquidité pour le commerce mondial  en coopération avec la Société financière internationale (SFI).

Les deux institutions partenaires :

L’objectif global du Groupe de la Banque africaine de développement est de stimuler un développement économique et un progrès social durable dans tous les pays africains, et ainsi contribuer à la réduction de la pauvreté. Le Groupe de la Banque réalise ces objectifs en: (i) mobilisant et allouant des ressources pour les investissements dans les pays du continent africain ; et (ii) fournissant des conseils de politique et de l’assistance technique pour soutenir les efforts de développement.

La Banque asiatique de développement, basée à Manille aux Philippines, est dédiée à la réduction de la pauvreté en Asie et dans le Pacifique. Elle œuvre pour une croissance économique pour tous, une croissance durable respectueuse de l’environnement et une intégration régionale.

Créée en 1966, elle appartient à 67 membres dont 48 de la région. En 2010, ses  approbations, y compris  le co-financement, ont  atteint un total de 17,51 milliards de dollars. De plus, son  Programme actuel  pour le financement du commerce soutient 2,8 milliards de dollars en transactions commerciales.


Sections Connexes