Fusion des initiatives africaines portant sur les infrastructures - L’UA, le NEPAD et la BAD lancent officiellement le PIDA à Kampala

23/07/2010
Share |

Tunis, le 23 juillet 2010 – Le Programme de développement des infrastructures en Afrique (PIDA) sera officiellement lancé le 24 juillet 2010 à Kampala (Ouganda), en marge du 15e Sommet de l’Union africaine.

Le PIDA est une initiative conjointe de la Commission de l’Union africaine, du secrétariat du NEPAD et du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

« Le PIDA a le mandat de fusionner toutes les initiatives continentales portant sur les infrastructures en un seul programme cohérent pour tout le continent, précise M. Amadou Oumarou, coordinateur du Programme pour la BAD. Le PIDA fusionnera ainsi le Programme d’action à court terme du NEPAD, le Cadre stratégique à moyen et long terme du NEPAD et l’initiative du plan directeur des infrastructures de l’Union africaine. »

La BAD, à travers son département de l’intégration régionale, est l’agence d’exécution du PIDA. Elle avait accueilli à Tunis, les 8 et 9 avril 2010, un important atelier du PIDA, une des ultimes étapes préparant ce lancement officiel.

L’objectif de ce lancement est d’informer le plus largement possible l’opinion publique sur le PIDA et d’assurer sa promotion. Ce sera également l’occasion de sensibiliser toutes les parties prenantes de l’exécution du Programme.

« Les leaders africains ont été unanimes à appeler à une intégration régionale plus poussée en Afrique, rappelle le président de la BAD, Donald Kaberuka. Notre rôle en tant qu’institution de développement est de soutenir cette ambition affirmée en leur proposant des étapes réalistes et réalisables pour atteindre cet objectif ».

Le PIDA propose une vision, un cadre stratégique et un programme à l’horizon 2030. Les secteurs couverts sont les transports, l’énergie, les technologies de l’information et de la communication et les bassins transfrontaliers.

Les infrastructures et l’intégration régionale sont au centre des priorités de la Stratégie à moyen terme 2008-2012 du Groupe de la BAD. Le secteur des infrastructures concentre à lui seul plus de la moitié des opérations de la Banque, dépassant les 6 milliards de dollars EU en 2009.

Sont attendus à cet évènement, plusieurs chefs d’Etat et ministres du continent, le président de la Commission de l’Union Africaine, le secrétaire général de la CEA, les secrétaires généraux des communautés économiques régionales, les représentants des bailleurs de fonds et partenaires ainsi que ceux de la société civile et du secteur privé.

Une importante délégation de la BAD participera à la cérémonie officielle de lancement.