Autorité du Bassin de la Volta : La Facilité africaine de l’eau remet des équipements de mesure hydrométrique pour une meilleure gestion de l’eau

20/02/2014
Share |

Lors d’une cérémonie officielle qui s’est tenue le 17 février 2014 à Ouagadougou, Ginette Nzau-Muteta, représentante-résidente de la BAD au Burkina Faso, a remis à l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV), au nom de la Facilité africaine de l’eau (FAE), des équipements de mesure hydrométrique nécessaires pour renforcer son réseau de suivi hydrologique. Avec cet objectif : améliorer la gestion des ressources en eau transfrontalières et le développement du bassin. Les équipements seront répartis entre la Direction exécutive de l’ABV et les six pays membres qui la composent, soit le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Ghana, le Mali et le Togo.

L’acquisition de ces équipements, d’un coût estimé à 140 000 euros, soit 91 millions FCFA, a pu se faire grâce au don de 1,2 million d’euros qu’avait octroyé la FAE à l’ABV en mars 2010, pour soutenir le projet Volta Hycos, soit le Système d’observation du cycle hydrologique du bassin de la Volta.

Le projet vise à moderniser le réseau hydrométrique et à appuyer les services hydrologiques nationaux, à renforcer le centre régional du projet, à développer la base de données hydrologiques et le système d'information pour le Bassin de la Volta. Il permettra également de renforcer les capacités des cadres des services hydrologiques nationaux et de la Direction exécutive de l’ABV, en charge de l’exploitation des réseaux de suivi hydrologique et du traitement des données collectées.

« La prise régulière de mesures hydrométriques est d’une importance capitale pour assurer une gestion informée et adéquate des ressources en eau », a indiqué Akissa Bahri, coordonnatrice de la Facilité africaine de l’eau. Et d’ajouter : « L’Autorité du Bassin de la Volta et ses membres seront dorénavant mieux outillés pour comprendre les variations hydrométriques en temps réel, ainsi que les effets du changement climatique sur les ressources en eau pour envisager des actions de développement qui soient porteuses de résultats viables. »

Grâce à ces équipements, l’ABV et les pays riverains du bassin pourront disposer de données et informations fiables sur les ressources en eau, nécessaires – entre autres – pour planifier le développement économique du bassin, concevoir les infrastructures et aménagements divers, prévoir les crues éventuelles et assurer le suivi de l’impact du changement climatique sur les ressources en eau et l’environnement.

La cérémonie de remise des équipements s’est tenue au siège de l’Autorité du Bassin de la Volta à Ouagadougou, en présence du ministre de l’Eau, des Aménagements hydrauliques et de l’Assainissement du Burkina Faso, ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers et des pays membres de l’ABV.

Dans son allocution prononcée au nom de la FAE, Madame Nzau-Muteta a précisé que l’acquisition des équipements et matériels de mesure hydrométrique est une activité majeure du Projet Volta Hycos. Elle a souligné l’importance des équipements acquis pour le développement du bassin, invitant l’ABV à en faire bon usage.