BAD-Burundi : Lancement du Programme de renforcement des capacités de l’administration

14/08/2013
Share |

Les activités du Programme de renforcement des capacités de l’administration (PRECA) ont officiellement été lancées le 12 août dernier à Bujumbura au Burundi, sous le parrainage du deuxième vice-président de la République, Gervais Rufyikiri, et sous la présidence effective du ministre des Finances et de la Planification du développement économique, Tabou Abdallah Manirakiza, ainsi que de la ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Annonciate Sendazirasa. Le Bureau national du Groupe de la Banque africaine du développement (BIFO) était représenté, entre autres, par le chargé principal de programme pays, Brice Mikponhoué. Etaient également présents des parlementaires, des gouverneurs de provinces, des responsables de différentes administrations publiques et collectivités locales, ainsi que des partenaires techniques et financiers.

Le programme, d’une valeur de 6,61 millions d’euros, sera financé sur les ressources de la Facilité en faveur des Etats fragiles (FEF). Il a pour objectif d’apporter une assistance technique à l’administration burundaise et d’aider au renforcement de ses capacités institutionnelles.

Le programme comprend cinq projets : le Projet d’appui au renforcement des capacités institutionnelles en matière de promotion de l’emploi et d’entreprenariat des jeunes ; le Projet d’appui institutionnel pour le renforcement des capacités en matière de collecte de données relatives à la main d’œuvre et la protection sociale ; le Projet de renforcement des capacités institutionnelles d’appui au développement du secteur privé ; le Projet de renforcement des capacités statistiques pour le suivi et l’évaluation de la pauvreté ; et le Projet de renforcement des capacités institutionnelles visant à améliorer la gestion des finances publiques.

Cette cérémonie a également servi de cadre au lancement de l’Enquête sur les conditions de vie des ménages (ECVM), de la main-d’œuvre et de la protection sociale, qui sera conduite par l’Institut des statistiques et des études économiques du Burundi (ISTEEBU), avec l’appui d’AFRISTAT.