Avec 70 millions d’Euros, la BAD appuie la réforme de la couverture médicale au Maroc

12/12/2008
Share |

Tunis, le 11 décembre 2008 – Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé à Tunis, jeudi 11 décembre 2008, un prêt d’un montant de 70 millions d’Euros en faveur du Royaume du Maroc pour financer la deuxième Phase du Programme d’Appui à la Couverture Médicale (PARCOUM II) qui sera exécuté sur une période de deux ans (2009-2010).

Le Programme d’appui aux réformes de la couverture médicale (PARCOUM) a été conçu par le gouvernement marocain avec l’appui de ses partenaires au développement dont le Groupe de la BAD. La première phase, couvrant la période 2002-2006, a permis de renforcer la Couverture médicale de base (CMB) de la population active du secteur formel. Après avoir octroyé au gouvernement marocain un premier financement qui a été exécuté de manière satisfaisante, la BAD engage un deuxième appui (PARCOUM II) pour consolider les acquis du PARCOUM I et améliorer durablement les conditions d’accès aux services de santé de qualité à travers une extension de la CMB à l’ensemble de la population, notamment aux groupes sociaux économiquement démunis.

Le programme du Gouvernement couvre une durée de cinq ans (2008-2012). La Banque envisage de soutenir ce programme avec un appui budgétaire de deux tranches en 2009 et 2010.

Ce programme soutient les efforts de réduction de la pauvreté engagés par le gouvernement dans le cadre de l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH). Ces efforts visent la réalisation par le Maroc des Objectifs du millénaire à l’horizon 2015. Ainsi le programme mettra l’accent sur l’accès équitable à des soins de santé de qualité à travers la couverture médicale des populations pauvres.

Les résultats escomptés du programme sont: i) Régime d’Assistance Médicale pour les Economiquement Démunis (RAMED) mis en œuvre et financé pour l’ensemble des populations pauvres et vulnérables ; ii) accès effectif à des soins de santé prioritaires pour l’ensemble des bénéficiaires du RAMED: iii) réduction de la part des ménages dans le financement de la santé ; iv) prise en charge de l’identification des populations démunies non couvertes par le RAMED et autres régimes ; v) amélioration de la disponibilité des soins ; vi) satisfaction accrue des usagers des services de santé ; vii) rendre opérationnels les organismes impliqués dans la mise en œuvre de la réforme de la CMB et les doter de capacités techniques et gestionnaires.

Le principal bénéficiaire du programme est la frange démunie de la population du Maroc (estimée actuellement à 8,5 millions). Le programme bénéficiera également aux institutions centrales concernées (ministères de l’économie et des finances, de la santé et de l’intérieur), de même qu’aux hôpitaux et aux structures spécialisées.

Pour ce programme, d’un coût global de 110 millions d’Euros, la BAD aura comme partenaire financier la commission Européenne (CE) avec qui elle avait cofinancé la première phase du programme (PARCOUM I) et qui financera la présente phase à hauteur de 40 millions d’Euros.

La Banque africaine de développement, qui est le premier bailleur en termes de volume de financement, a une longue expérience de l’appui budgétaire dans différents secteurs au Maroc. A ce jour, la Banque a financé 6 programmes d’appui budgétaire et 1 appui à la Balance des paiements pour un montant total de 851 millions d’unités de compte*. Les rapports d’achèvement réalisés pour la plupart de ces programmes ont conclu à la bonne performance du pays dans l’exécution de ces derniers.

*1UC = 1,49 $EU = 12,30 Dirhams marocains (MAD) à décembre 2008

CONTACT: Lotfi Madani – Tél.: +216 71 10 31 98 – E-mail: l.madani@afdb.org


Contact

Lotfi Madani Téléphone: +216 71 10 31 98