Le président de la BAD au sommet de la CEMAC

26/06/2008
Share |

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement,  M. Donald Kaberuka, a participé au 9ème Sommet  des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté économique et monétaire de  l’Afrique centrale (C.E.M.A.C) qui s’est tenu du 24 au 25 juin 2008 à Yaoundé. Lors de la cérémonie d’ouverture du sommet, présidée par le président du Cameroun, M. Paul Biya, et président en exercice de la CEMAC, M. Kaberuka a exprimé sa profonde gratitude pour l’invitation adressée à la Banque et pour le privilège qui lui est donné de prendre la parole devant les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEMAC.

Dans le cadre de son allocution, le Président de la Banque a lancé un vibrant appel pour une intégration régionale plus renforcée. Il a particulièrement insisté sur la nécessité de poursuivre l’édification d’un marché commun au sein de la CEMAC pour une croissance encore plus forte et inclusive. Par ailleurs, il a aussi indiqué que la réalisation des ODM passe par le maintien de la paix et de la stabilité, la réalisation de la sécurité alimentaire, la consolidation des acquis des réformes économiques en particulier la stabilité macroéconomique, l’amélioration du climat des affaires et l’élargissement des fruits de la croissance aux populations les plus défavorisées. Le Président  a également évoqué la stratégie de la Banque visant à aider les pays sortant de conflit à promouvoir la stabilité politique et le développement économique.

Le Président a aussi réaffirmé le soutien de la Banque au processus d’intégration régionale qui demeure une des priorités de sa stratégie d’intervention pour la période 2008-2010 en Afrique. Ce soutien aidera les pays de la CEMAC à relever le défi de la relance économique et de la réduction de la pauvreté notamment à travers le renforcement des infrastructures, la gestion des défis transfrontaliers tels que la gestion durable des écosystèmes forestiers du Bassin du Congo, l’amélioration de l’autosuffisance alimentaire et le renforcement des capacités.