Plaidoyer du président de la BAD pour un commerce équitable

23/09/2008
Share |

Le président de la BAD, Donald Kaberuka, estime nécessaire de changer les règles du commerce international afin de les rendre plus équitables pour les pays africains.

Prenant la parole, à New York, lors d’une conférence de presse conjointe avec le président tanzanien Jakaya Kikiwete, également président en exercice de l’Union africaine, M. Kaberuka a souligné les retombées pour les économies africaines d’un commerce mondial plus équitable. L’Afrique pèse actuellement moins de 3% des échanges commerciaux mondiaux alors qu’elle produit une partie non négligeable des matières première s vendues sur le marché international.

«Il faut changer la donne du commerce mondial pour que les pays africains puissent goûter à leur tour aux fruits de la mondialisation», a insisté Donald Kaberuka.

Dans la matinée de lundi, le président de la BAD a participé à la rencontre de haut niveau sur «les besoins en développement de l’Afrique: état de mise en œuvre des différents engagements, défis et perspectives». Il a, à cette occasion, réaffirmé l’importance des infrastructures dans le développement du continent, assurant que la BAD accorde une grande importance à ce secteur. En témoigne, a-t-il rappelé, les financements consacrés chaque année par l’institution aux infrastructures. Le président de la BAD est arrivé à New York à la tête d’une idélégation pour réaffirmer l’engagement de la Banque à soutenir les efforts des pays africains pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).


Sections Connexes