Le président de la BAD achève son périple qui l’a conduit à trois pays africains

03/03/2008
Share |

Le président de la BAD achève son périple qui l’a conduit à trois pays africains

Le président Donald Kaberuka a achevé lundi à Cotonou une visite officielle de deux jours, en République du Bénin. Il s’agit de sa première visite dans ce pays, depuis son arrivée à la tête de l’institution. Le président Kaberuka  qui a été reçu par le chef de l’Etat béninois, Yayi Boni, a aussi eu des séances de travail avec plusieurs membres du gouvernement autour de M. Pascal Koupaki, ministre d’Etat chargé de la Prospective, du développement et de l’évaluation de l’action publique, Gouverneur de la BAD pour le Bénin. Il s’est en outre entretenu avec plusieurs partenaires au développement. M. Kaberuka a également visité des projets financés par la BAD, notamment dans les secteurs de la santé et de la production agricole.  Cette visite constitue l’occasion pour le président Kaberuka de renouveler le soutien de la Banque aux efforts déployés par le Bénin en vue de consolider la démocratie et de renforcer la gouvernance. Ces efforts se sont traduits par avancées importantes, comme les succès obtenus notamment dans le processus électoral de 2006 dont la transparence a été saluée par la communauté internationale. Le Bénin est également le premier pays francophone en Afrique de l’Ouest à avoir mis en route le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP). Le Groupe de la Banque, rappelle-t-on, a approuvé, depuis le début de ses opérations au Bénin, de 1972 jusqu’au 31 décembre 2007, 79 opérations qui représentent un montant total d’engagements nets de près de 356 milliards de FCFA.

Avant de se rendre au Bénin, M. Kaberuka était en visite officielle au Togo du 29 février au 1er mars où il a été reçu en audience par M. Faure Gnassingbe, président de la République togolaise. Il y a également rencontré le Premier Ministre, M. Komlan Mally, et il y a tenu une séance de travail avec le ministre des finances et gouverneur de la BAD pour le Togo, M. Ayassor Adji Otèth. Il s’est également entretenu avec plusieurs partenaires au développement, et a visité d’importantes infrastructures économiques du pays. Cette visite a constitué une opportunité pour le président de réaffirmer l’engagement de son institution à accompagner le Togo dans les efforts que le pays a déployés pour la normalisation de sa vie sociopolitique et économique depuis la conclusion de l’Accord politique global (APG) en août 2006.

La tournée du président Donald Kaberuka avait commencé à Abidjan où il a eu un tête à tête avec le chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo. M. Kaberuka et la délégation qui l’accompagnaient pendant sa visite officielle de deux jours, avaient été les hôtes à déjeuner du président Gbagbo. Cette visite du président a été marquée, jeudi 28 février, par la signature d’un accord de don, d’un montant de plus de 14 milliards de FCFA. A son arrivée dans la capitale ivoirienne, le président Kaberuka avait été accueilli par M. Paul Antoine Bohoun Bouabré, ministre du plan et du développement et gouverneur de la BAD pour la Côte d’Ivorie. Le président avait déclaré être d’abord venu « féliciter et encourager les autorités ivoiriennes dans le processus de paix en cours » et apporter le soutien concret de la Banque à son pays siège, par la signature d’un accord de don pour financer un projet d’appui institutionnel multisectoriel à la sortie de crise. La cérémonie de signature de cet accord s’est déroulée au siège de la primature en présence de M. Guillaume Soro, Premier Ministre, de M. Paul Antoine Bohoun Bouabré, ministre d’Etat, et de M. Youssouf Bakayoko, ministre des Affaires étrangères. C’est M. Charles Diby Koffi, ministre de l’Economie et des finances qui, au nom du gouvernement ivoirien, a paraphé les accords aux côtés du président Kaberuka.

Le président de la Bad s’est félicité dans son discours « des efforts faits pour renouer avec la communauté des bailleurs de fonds », encourageant les autorités ivoiriennes « à poursuivre ces efforts pour parvenir à la normalisation des relations, préalable indispensable à une reprise économique durable ». Il s’est déclaré « confiant en la capacité de tous les acteurs ivoiriens à mettre en œuvre les actions nécessaires afin que la Côte d’Ivoire reprenne sa place au sein de la sous-région et de la communauté africaine ». M. Guillaume Soro a répondu en affirmant combien la présence du président Kaberuka « constitue un message fort de solidarité et de fraternité.» Il a salué dans le don « un apport qui revêt un caractère hautement symbolique car il traduit dans les actes le réengagement effectif de la BAD aux côtés de l’Etat ivoirien, après cinq années de coopération financière ». M. Kaberuka a aussi rendu visite au siège de l’ONUCI, où il a été reçu par M. Young-Jin Choi, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies en Côte d’Ivoire.


Sections Connexes