Fin de la visite officielle du président de la BAD au Niger

25/11/2008
Share |

Le président Donald Kaberuka a achevé lundi après-midi sa visite officielle de trois jours au Niger. Durant son séjour dans la capitale nigérienne, M. Kaberuka a été longuement reçu par le président nigérien, Mamadou Tandja, avec qui il a examiné différents aspects du partenariat entre le Niger et le Groupe de la BAD. A l’issue de cet entretien, il a précisé  que la BAD doublera, sur les trois prochaines années, son enveloppe au Niger qui atteindra ainsi près de 70 milliards de FCFA. Le président de la BAD a également eu des entretiens avec le Premier ministre nigérien, Seyni Oumar et le ministre de l’économie et des finances, gouverneur de la BAD pour le Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine. «La visite du président Kaberuka, de l’avis même des plus hautes autorités de mon pays mandant, a été un succès. Ce succès sera encore plus grand si, ensemble, la mise en œuvre des projets qui a été entamée se poursuit,  dans le sens des engagements qui ont été pris», a déclaré, à Niamey, Frédéric Korsaga, administrateur pour le Niger à la BAD.

Outre les autorités nigériennes, le président de la BAD a rencontré les partenaires techniques et financiers  devant lesquels il a plaidé pour une meilleure coordination de l’aide afin de traduire dans les faits les engagements contenus dans la Déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide. Il a par ailleurs eu une séance de travail avec une importante délégation du secteur des banques et assurances conduite par le président de la Chambre d’industrie et du commerce du Niger, M. Ibrahim Idi Ango.

«Cette visite officielle du président de la BAD aura donc été une excellente occasion de poursuivre et de renouveler le dialogue déjà très fécond entre la Banque et le Niger. Je demeure plus que jamais optimiste sur l’avenir de notre partenariat qui vise à contribuer au bien-être des Nigériens», a estimé, pour sa part, Janvier Litsé, directeur des opérations pour l’Afrique de l’Ouest à la BAD.

La BAD a financé, depuis 1970, 63 projets au Niger, soit près de 290 milliards de FCFA. Le Groupe de la banque est chef de file du financement du barrage hydro-agricole de Kandadji pour lequel il a consenti un prêt et un don au Niger de près de 28 milliards de FCFA.


Sections Connexes