De brillantes perspectives pour les métaux de base après un effondrement des cours et une offre excédentaire

30/07/2010
Share |

Tunis, le 30 juillet 2010 – Les cours des métaux comme l'aluminium, le cuivre, le plomb, le nickel, l'étain et le nickel devraient, dans un contexte de reprise économique mondiale, se remettre à grimper après une période de volatilité des cours et une offre excédentaire, selon la Banque africaine de développement (BAD).

Ces métaux de base ont connu une période d'incertitude des cours après avoir profité d'un boom record des cours des produits de base pendant une période de cinq ans, indique une nouvelle note d’information sur les marchés des matières premières*. Cette période faste a pris fin au début de 2008 avec la crise financière mondiale, précise cette note produite par le bureau de l’économiste en chef de la BAD.

La note rappelle que ce boom, à l’instar des envolées précédentes des cours des matières premières, était lié à une forte croissance mondiale. Elle observe toutefois qu'il a été exceptionnel par sa durée et par l’éventail de produits touchés.

« A la mi-2008, les cours des métaux et des minéraux, exprimés en dollars, étaient de 300% plus élevés qu’en janvier 2003 », commente l’économiste en chef de la BAD, Mthuli Ncube.

Le renversement de tendance s’est produit après que la crise financière mondiale et une offre excédentaire ont fait leurs ravages. En 2008, le cours du nickel a plongé de 41%, et celui du plomb de plus de 18%. Le processus s'est poursuivi en 2009, les cours des métaux de base et de minéraux s’effondrant à partir de leurs pics records précédents.

Cette année a enregistré jusqu’à maintenant une embellie spectaculaire. Les augmentations moyennes de cours ont varié, à mi-juin 2010, de 45% pour le nickel à 22,6% pour le plomb. Toutefois, les analyses de la BAD montrent que ces augmentations ne représentent pas pour l’instant une tendance fiable – elles masquent une grande volatilité. Ainsi, les cours du plomb, du cuivre et de l'aluminium ont baissé au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre de 2010, avec une progression en dents de scie sur une base mensuelle.

La BAD attribue cette irrégularité des cours à divers facteurs, y compris les changements d’appréciation sur la reprise économique mondiale, en particulier concernant les principaux pays consommateurs de métaux tels que les États-Unis, la Chine, le Brésil et l'Inde. Les autres facteurs comprennent l'appréciation du dollar (les cours des métaux de base ont tendance à baisser lorsque le dollar s'apprécie), la baisse des mises en chantier aux Etats-Unis, la crise de la dette européenne, et l’augmentation des stocks de métaux. Les stocks de plomb, par exemple, ont augmenté de 31% en juin par rapport au début de 2010, et les stocks de zinc se trouvent au plus près de leur niveau record d’avril 2007.

La BAD prévoit toutefois une hausse soutenue des cours des métaux de base à mesure que l'année avance et que les stocks s’amenuisent. Elle s'attend également à ce que cette hausse se poursuive en 2011.

« Comme l'Europe et l'économie mondiale sont en train de se redresser, nous allons commencer à assister à un marché haussier durable des métaux de base avec une forte demande industrielle, en particulier des pays émergents qui sont en train de construire leur infrastructure », indique l’économiste en chef de la BAD.

Et M. Ncube d’ajouter : « Nous pensons que la hausse des cours se poursuivra en 2011  en raison d'un manque d'investissement dans de nouvelles mines. »