Le Voilier de la Solidarité en escale à Bizerte, la Banque à sa rencontre

05/03/2012
Share |



La Banque africaine de développement et la Facilité africaine de l’eau ont rencontré, le 14 février, différents acteurs du secteur de l’eau, des étudiants et des citoyens tunisiens lors d’une table ronde organisée par l’équipage du Voilier de la Solidarité et l’Institut national agronomique de Tunisie.  

Cette rencontre s’est tenue dans le cadre du projet «Voilier de la Solidarité - partageons nos solutions » une initiative du Secrétariat international de l’eau, qui vise à rassembler les populations de la Méditerranée autour de la problématique de l’eau, afin de recueillir des solutions durables. Celles-ci seront présentées lors du 6e Forum mondial de l’eau prévu à Marseille, du 12 au 17 mars, 2012.  

Le Voilier avait quitté les quais du musée maritime de la Rochelle en janvier dernier, pour une tournée de trois mois prévoyant en tout six escales au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Italie, en France et en Espagne.

La rencontre en sol tunisien a permis l’échange de connaissances et de points de vue sur la  gestion et la protection de l’eau en Tunisie.

Monia Moumni, ingénieure en chef en eau et assainissement à la Banque, y a rappelé l’importance de prêter une attention particulière à la recherche de solutions durables pour les  régions rurales où l’accès à des services d’eau et d’assainissement adéquats est toujours en deçà des besoins. Elle a en outre salué les efforts déployés dans ce sens par le gouvernement tunisien, qui s’est investi récemment dans deux projets importants avec le soutien de la Banque. Ces projets visent à accroître l’accès à l’eau potable en milieu rural et à mieux utiliser les eaux non conventionnelles en particulier les eaux usées épurées, pour soutenir les activités agricoles et récréatives ainsi que la protection de l’environnement.   

Akiça Bahri, coordinatrice de la Facilité, a, quant à elle, exprimé la préférence d’une approche de gestion intégrée des ressources en eau par rapport à des approches sectorielles isolées.  La Facilité soutient d’ailleurs le projet tunisien Vision et stratégie eau 2050, qui  cehrche à assurer une planification dynamique, jusqu’à l’horizon 2050, des activités de développement et de gestion des ressources en eau, sur la base d’une vision et d’une stratégie structurées, intégrées et participatives.

La Facilité soutient également la mise en place d’un « système national d’information sur l’eau », projet qui va permettre d’optimiser la prise de décision en matière de gestion des ressources en eaux souterraines et de surface.

La rencontre a également été une opportunité pour des étudiants en hydraulique de deuxième année de s’entretenir avec des spécialistes en eau pour acquérir des connaissances additionnelles et s’informer sur les opportunités d’emploi en Tunisie et en Afrique.  Le développement du secteur de l’eau et les différents défis à relever tant en matière de sécurité alimentaire, énergétique et sanitaire, dans un contexte de ressources en eau rares et de qualité marginale, pourraient mener à la création de nouveaux emplois et ainsi lutter contre le chômage chez les jeunes tunisiens.

La Banque sera présente au 6e Forum mondial de l’eau, et elle y organisera une conférence sur l’Initiative pour l’alimentation en eau et l’assainissement en milieu rural et sur la Facilité africaine de l’eau. Ces deux initiatives phares de la Banque ont contribué de façon significative au secteur de l’eau en participant à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement de 2015 et la Vision africaine de l'eau 2025.