Burkina Faso : 3,6 millions de $ pour un projet d’appui aux institutions de programmation des dépenses publiques et de contrôle

27/10/2006
Share |

Tunis, le 27 octobre 2006 – Le Fonds africain de développement (Fad) a apporté son soutien aujourd’hui au Burkina Faso dans son action de renforcement de la gestion budgétaire avec l’objectif de contribuer à la réduction de la pauvreté à travers l’amélioration de la transparence, la fiabilité et l’efficience dans la gestion budgétaire.

Le conseil d’administration de l’institution a à cet égard approuvé aujourd’hui à Tunis un don de 2,46 millions d’unités de compte (3,6 millions de $ ou 1,9 milliard de francs CFA) pour financer un projet d’appui aux institutions de programmation des dépenses publiques et de contrôle.

Le but principal du projet consiste à soutenir les efforts visant à améliorer durablement la transparence, la fiabilité et l’efficience dans la gestion budgétaire en vue de canaliser le maximum des dépenses publiques vers la réduction du taux de pauvreté. Pour y parvenir, le projet s’appuiera d’une part sur la consolidation du processus de programmation des dépenses publiques et du contrôle interne et d’autre part sur le renforcement du contrôle externe du pouvoir exécutif, par le Parlement, la juridiction financière et la société civile.

Le projet répond à un impératif d’amélioration de la programmation des dépenses publiques et de renforcement des organes qui en ont la charge. Les réformes introduites au niveau des finances publiques au cours des dernières années n’ont pas été suffisamment accompagnées par des instruments et des moyens de contrôle. Une mise à niveau générale, des procédures transparentes, des effectifs en nombre et en qualité, des moyens technologiques adaptés, sont devenus indispensables pour assurer à la démarche de programmation à moyen terme des dépenses des chances de succès à l’avenir.

Le projet contribuera à renforcer la discipline et la transparence dans l’exécution budgétaire à travers un réaménagement approprié du dispositif législatif et réglementaire et une application effective des règles éditées. Il permettra de rechercher une meilleure programmation des dépenses par une utilisation judicieuse et harmonieuse des instruments. Il reliera également les principales structures de l’administration par un système d’information budgétaire fiable. Il contribuera à renforcer le dispositif prévu en matière de contrôle et d’obligation de rendre compte de la gestion des deniers publics.

Les opérations du Groupe de la banque au Burkina Faso ont commencé en 1970. A ce jour, ses engagements y sont de 843 millions de dollars pour 71 opérations.

Le projet en bref

  • Source de financement: Fad & gouvernement
  • Date probable de démarrage et durée: janvier 2007, 36 mois
  • Agence d’exécution: Secrétariat du Comité de pilotage du Programme de renforcement de la gestion budgétaire (PRGB), ministère des Finances et du budget
  • Acquisition de biens et services: appel d’offres international (équipement informatique), national (véhicules et fournitures), liste restreinte de consultants

* 1 UC = 1,47637 USD = 764,957 CFA au 27/10/2006

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02