Burundi : réhabilitation des infrastructures hydriques en milieu rural

14/12/2005
Share |

Tunis, le 14 décembre 2005 – Le Fonds africain de développement (Fad), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement, appuiera les efforts du gouvernement burkinabé visant à améliorer l’accès des populations à l’eau potable et à l’assainissement. Le conseil d’administration du Fad a approuvé à cet égard aujourd’hui un don de 12 millions d’unités de compte* (17 millions de $ EU ou 18 milliards BIF) destiné à financer un projet de réhabilitation et d’extension des infrastructures hydriques en milieu rural.

En effet, les infrastructures du pays, dont celles de l’eau potable et de l’assainissement, se sont fortement dégradées pendant la longue période de conflit qu’a connue le Burundi. C’est ainsi que le taux d’accès de la population à l’eau potable est tombé de 70% en 1993 à 45% en 2005.

Le projet contribuera à l’amélioration des conditions de vie des populations en milieu rural par l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

Il permettra ainsi d’améliorer, de façon durable, l’accès aux services d’alimentation en eau potable et d’assainissement dans 34 communes de Bururi, de Gitega, de Kayanza et Muramvya et dans deux quartiers périphériques de Bujumbura. Il permettra également de renforcer les capacités nationales de gestion et de suivi du secteur de l’eau potable et de l’assainissement en milieu rural, aussi bien au niveau central, qu’au niveau de 34 régies communales de l’eau dans les provinces de Bururi, Gitega, Muramvya et Kayanza.

Parmi les groupes ciblés par le projet, citons les femmes et les enfants qui seront soulagés de la corvée d’eau ainsi que les élèves et écoliers qui bénéficieront d’eau potable et de latrines dans leurs écoles, sans compter l’ensemble de la population de la zone du projet qui aura une disponibilité accrue d’eau potable.

Les opérations du Groupe de la Bad au Burundi ont commencé en 1974. A ce jour, ses engagements y sont de 402 milliards de francs burundais pour 53 opérations.

Le projet en bref

-   Source de financement: Fad, gouvernement

-   Date probable de démarrage: janvier 2006

-   Agence d’exécution: Direction générale de l’hydraulique et des énergies rurales (DGHER)

-   Acquisition de biens et services:

o  Travaux: AOI: travaux de réhabilitation du réseau d’AEP de la REGIDESO feront l’objet d’un seul appel d’offres international ; AON: travaux de réhabilitation et d’extension des réseaux à Bururi, Gitega, Kayanza et Muramvya

o  Biens: AON: matériel informatique et scientifique; lots de pièces de rechange de premier secours et de kits de fontainiers; véhicules, motocycles et groupes électrogènes; matériel bureautique; mobilier de bureau

o  Liste restreinte de consultants

* 1 UC = 1,42414 US$ = 1 502,9 BIF au 01/12/2005