Burundi : Don de 10,8 millions de $ pour appuyer les réformes économiques

08/11/2006
Share |

Tunis, le 8 novembre 2006 – Le Fonds africain de développement (Fad) a décidé d’apporter son appui au Burundi dans son programme de réformes économiques en approuvant, aujourd’hui à Tunis, un don de 7,3 millions d’unités de compte (10,8 millions de dollars ou 11,4 milliards de francs burundais).

Le programme de réformes économiques du gouvernement (2006-2008), soutenu par la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (FRPC), vise à assurer un ajustement et une stabilisation macro-économique avec la mise en œuvre de réformes structurelles tendant à réduire la pauvreté. Il porte sur les finances publiques et la politique monétaire et de change ainsi que sur les réformes structurelles, en particulier la réforme de la filière café. Il inclut également un programme de privatisation ainsi que des actions visant à renforcer la transparence et la bonne gouvernance.

L’intervention du Fad sera focalisée sur le renforcement de la gestion des finances publiques et sur le soutien au développement du secteur privé. Le choix de ces deux domaines a été dicté par leur impact attendu sur la relance économique qui conditionne la réussite de la mise en oeuvre de la stratégie de réduction de la pauvreté. Ce choix est également justifié par sa complémentarité avec les interventions des autres bailleurs de fonds, en particulier la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et l’Union européenne.

Les besoins de financement en ressources extérieures pour la période 2006-2008, sont évalués à 1 350 millions de dollars EU et sont attribuables essentiellement au déficit du compte courant à hauteur de 1 174,6 millions de dollars (87,0 %) ; à l’amortissement de la dette, pour 106 millions de dollars (7,9%) ; aux arriérés sur la dette extérieure pour 5,6 millions de dollars (0,4%) ; et à la reconstitution des réserves pour 63,8 millions de dollars (4,7%).

Le financement identifié sur la période du programme, qui s’élève à 1 186,3 millions de dollars américains, couvre près de 87,9% des besoins. Le différentiel, estimé à 163,6 millions de dollars sera mobilisé auprès des partenaires au développement.

Le Burundi a enregistré des progrès importants au plan politique avec la mise en place des institutions démocratiques en août 2005. La consolidation du processus de paix a favorisé la mise en œuvre, avec l’appui des partenaires au développement, des réformes stratégiques, au niveau macro-économique et structurel, qui ont contribué à améliorer les perspectives économiques du pays. Toutefois, des retards importants ont été enregistrés dans la mise en œuvre des réformes structurelles, en particulier, le désengagement de l’Etat des secteurs productifs et financiers, ainsi que dans la mise en place des réformes institutionnelles de nature à renforcer le cadre légal et règlementaire en faveur du secteur privé. La mise en oeuvre de ces différentes réformes constitue un défi majeur que le pays devra nécessairement relever pour consolider les résultats acquis et parvenir à réduire durablement la pauvreté.

Les opérations du Groupe de la banque au Burundi ont commencé en 1974. A ce jour, ses engagements y sont de l’ordre de 394 millions de dollars américains (401 milliards de francs burundais) pour 64 opérations.

Le projet en bref

  • Source de financement: Fad, FMI, IDA, Union européenne, France et Pays-Bas
  • Date probable de démarrage et durée: décembre 2006, 14 mois
  • Agence d’exécution: Ministère des Finances
  • Acquisition de biens et services: appel d’offres international

* 1 UC = 1, 48004 USD = 1 559,63 BIF au 08/11/2006

CONTACT: Chawki Chahed – Tél.: +216 71 10 27 02 – E-mail: c.chahed@afdb.org

Unité des relations extérieures et de la communication – Tél.: +216 71 10 29 16 – Fax: +216 71 10 37 52 – E-mail: comuadb@afdb.org


Contact

Chawki Chahed Téléphone: +216 71 10 27 02