Cameroun: Le Fad appuie les entreprises féminines

05/12/2006
Share |

  Approbation d’une facilité de garantie partielle de 10 millions d’euros

Tunis, le 4 décembre 2006 – Le conseil d’administration du Fonds africain de développement (FAD), le guichet concessionnel du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), a approuvé lundi à Tunis un  financement d’une facilité de garantie partielle de 10 millions d’euros destinée au programme de développement des entreprises à fort potentiel de croissance appartenant à des femmes (GOWE) au Cameroun.

Le programme vise à encourager et à faciliter l’accès au financement des entreprises féminines, à renforcer les compétences managériales des femmes chefs d’entreprise ainsi que les compétences professionnelles des membres des associations d’entreprises féminines. Le programme s’adresse également aux prestataires de services et aux institutions d’appui aux très petites entreprises et aux PME afin de les aider à fournir des services appropriés à ce genre d’entreprises: renforcement des capacités des banques commerciales à développer des instruments financiers appropriés pour les PME, mise en place d’un outil de gestion du risque crédit, sensibilisation de la clientèle de ces banques aux principes de bonne gouvernance d’entreprise…

L’objectif global du programme est de permettre l’émergence d’un environnement propice aux entreprises féminines en les aidant à se développer et à financer leurs activités, contribuant ainsi à leur donner un accès plus équitable aux opportunités d’affaires et à renforcer le climat général des affaires, ce qui devrait accroître en retour leur contribution au développement économique.

Le GOWE Cameroun est le second programme sur les 3 programmes que comportera la phase pilote, le premier étant le programme GOWE Kenya. L’évaluation de la phase pilote s’inscrira dans la perspective de réplication du mécanisme de garantie dans d’autres pays africains tenant compte des besoins spécifiques identifiés dans chacun des pays cibles. Cela pourrait aboutir à plus long terme au développement d’un Produit financier « Garantie aux PME ». Le programme a capitalisé sur l’expertise acquise et celle en cours du programme GOWE Kenya notamment en matière de structuration et de développement des outils de gestion de la garantie ainsi que de la disponibilité du matériel de formation et support didactique adéquats.

Le programme s’inscrit aussi dans la volonté de la Banque de développer des partenariats stratégiques avec d’autres institutions de financement et de développement notamment la SFI et l’AFD. Les dimensions de ce partenariat sont multiples: limiter les risques pour la Banque, tirer avantage du savoir-faire des partenaires, éviter toute duplication dans les efforts menés par les partenaires, et utiliser plus efficacement les ressources existantes.

Les femmes camerounaises sont organisées dans des groupements et coopératives de cautions solidaires. Cependant, le développement de l’entreprenariat féminin au Cameroun est freiné non seulement par l’accès limité au financement notamment dû à la difficulté de fournir les garanties exigées mais aussi par manque d’instruments financiers adéquats sur le marché financier.

Quelques chiffres

Le rôle des femmes camerounaises dans l’économie du pays est loin d’être négligeable:

  • les femmes représentent 40 % à 42 % de la population active (dont 28 % en milieu urbain) ;
  • 96% des entrepreneurs du secteur informel opèrent dans l’agriculture, l’alimentation et le transport des denrées alimentaires ;
  • 85 des emplois sont concentrés dans le secteur agricole ;
  • 3,2 % des entreprises individuelles, hors agriculture, sont gérées par des femmes

* 1 UC = 1,50773 USD = 749,247 CFA au 04/12/2006

CONTACT: Mansour Ndir – Tel.: +216 71 10 31 95 – E-mail: m.ndir@@afdb.org