Le Canada et la BAD annoncent la mise en place d’un Fonds de coopération technique pour le financement de projets en Afrique

15/04/2008
Share |

Le Gouvernement du Canada et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) annoncent la mise en place d’un nouveau Fonds de coopération technique d’une enveloppe de 5 millions de dollars canadiens, ayant pour objectif de financer des projets de développement en Afrique, axés sur la gouvernance, l’intégration économique régionale, le développement du secteur privé, l’environnement, et les questions de genres. Ce nouveau fonds bilatéral, qui couvre une période de 7 ans, est entièrement délié.

La BAD, à travers l’unité du partenariat et de la coopération, gèrera les ressources du fonds, en assurant sa transparence et une orientation basée sur les résultats.

L’accord de coopération précédent entre le Gouvernement du Canada et le Groupe de la BAD avait été signé en décembre 2001 et amendé en mai 2002. Dans le cadre de ce précédent accord, quarante activités ont été financées en appui à l’efficacité de l’aide, le développement social (genre), l’environnement et le développement durable, la gouvernance, le développement des ressources humaines et le secteur privé.

Cette nouvelle entente de coopération démontre l’appui concret du Gouvernement du Canada aux pays membres régionaux (PMR) de la BAD pour l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement à l’horizon 2015.

Le Canada et le Groupe de la BAD en bref

Le Canada a intégré le Fonds africain de développement (FAD) le 23 mai 1973 et la Banque africaine de développement (BAD) le 30 décembre 1982. Pour la période 2005 à 2015, le Gouvernement du Canada a contribué pour l’équivalent de 172 millions de $ EU dans le cadre du Fonds fiduciaire de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) pour financer les contributions de l’International Development Association (Banque mondiale) et du Groupe de la Banque en faveur de 15 pays africains. Dans le contexte de la 11e reconstitution du FAD, l’engagement du Gouvernement du Canada, à titre de contribution supplémentaire, est de 302 millions de dollars canadiens. Entre 1973 et 2007, cinq accords de coopération technique bilatéraux avec le Canada ont permis la mobilisation d’environ 30 millions $ Can. Ces ressources ont servi à: recruter des assistants techniques canadiens ; renforcer les capacités institutionnelles du Groupe de la Banque ; et appuyer le développement des capacités techniques et administratives des PMR.