Renforcement de capacités des parlementaires CEDEAO sur la responsabilisation dans les secteurs sociaux

Share |

De: 19/06/2014
A: 20/06/2014
Lieu: Lagos, Nigeria

40 à 60% en moyenne des dépenses publiques vont aux secteurs sociaux en Afrique, ce qui implique une meilleure gouvernance, la prise en compte des besoins et des comptes rendus systématiques dans ces domaines. Afin d’engendrer et de soutenir le progrès du développement humain, les pays africains doivent se focaliser sur les résultats obtenus de l’argent qu’ils dépensent sur les services sociaux. Les Parlementaires jouent un rôle fondamental dans l’attribution des fonds publics, dans la vérification que les services sont effectivement rendus et que des comptes soient rendus dans les secteurs sociaux.

La Banque africaine de développement (BAD), en collaboration avec le gouvernement norvégien (NORAD), le Global Alliance for Vaccines and Immunization (GAVI), et les partenaires de Harmonization for Health in Africa (HHA) (OMS, Banque mondiale et UNICEF), la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le Collaborative Africa Budget Reform Initiative (CABRI), la fondation Gates, et la Clinton Access Initiative, organise une activité de renforcement de capacité pour les parlementaires de la CEDEAO.


  • Quoi: 1er événement de Renforcement de capacités sur l’optimisation des ressources, la pérennité et la responsabilisation (VfM) dans les secteurs sociaux
  • Quand: 19-20 juin, 2014
  • : Lagos, Nigeria
  • 15 pays participants: Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone et Togo

La manifestation cherche à accroître la sensibilisation, la connaissance et les compétences pour améliorer les résultats des dépenses, la pérennité et la responsabilisation dans les secteurs sociaux, auprès des parlementaires. Elle cible spécifiquement les présidents des comités parlementaires budgétaires, des secteurs sociaux, de l’éducation et de la santé, des pays de la CEDEAO. Pour davantage d’information cliquer ici.