La Chine voit en la BAD « un pont » dans la coopération sino-africaine

09/02/2010
Share |

Le président Donald Kaberuka vient de rentrer de Chine après une visite dont l’objectif principal était : comment renforcer la coopération entre la Chine et la Banque africaine de développement ? Durant trois jours, le président de la Banque africaine de développement et ses hôtes chinois ont échangé sur les voies et moyens d’améliorer cette coopération. Du 3 au 6 février 2010, le président du groupe de la BAD a effectué une visite à Pékin et à Shengzhu, fief des nouvelles technologies en Chine.

D’abord à Pékin, le président a rencontré les autorités chinoises, à commencer par le vice-premier ministre Wang Qishan. « La Chine s’attend à ce que la BAD conserve son rôle de pont et de plate-forme pour faire avancer les relations sino-africaines », a conclu le vice-Premier ministre chinois. La délégation de la BAD a eu des entretiens avec les dirigeants du secteur banquier chinois, dont le président de la Banque centrale de Chine et Exim Bank. Avec l’ensemble de ses interlocuteurs, le président Kaberuka a évoqué la politique de la Banque en matière de recherches de nouvelles ressources, comme l’augmentation générale de capital ou la reconstitution du FAD.

Conférence sur la pauvreté

Le président a également répondu à l’invitation du Centre international de réduction de la pauvreté où il a donné une conférence et détaillé les actions de la Banque en matière de développement. S’ensuivit un échange avec l’ensemble des participants.

Enfin, le président a offert un déjeuner pour l’ensemble des ambassadeurs africains accrédités à Pékin. Le président leur a présenté la stratégie à moyen terme de la Banque, l’appui aux pays membres régionaux pour répondre à la crise financière et économique ainsi que la nécessité pour l’institution d’obtenir des ressources additionnelles afin de faire face à la demande de l’Afrique en la matière.