La Banque africaine de développement marque l’Année de l’agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique

Share |

De: 29/09/2014
A: 29/09/2014
Lieu: Abidjan, Côte d'Ivoire

La récente croissance économique de l’Afrique ne s’est pas traduite en création d’emplois véritables et n’a pas donné lieu au développement économique et social élargi dont le continent a besoin pour réduire la pauvreté et l’inégalité. Bien que la croissance de l’agriculture soit un moteur critique de la croissance inclusive et de la réduction de la pauvreté, le secteur agricole et agro-industriel de l’Afrique est resté sous-performant. La croissance agricole y a, en grande partie, été entraînée par une extension des superficies cultivées et la mobilisation d’une main-d’œuvre accrue, mais les gains de rendement ont été limités, ce qui ne constitue pas une solution durable. L’Afrique enregistre également le taux le plus élevé de sous-nutrition au monde, car une personne sur quatre y est insuffisamment nourrie.

Dans le cadre de ses efforts continus pour faire face à ces défis, et par solidarité avec l’Union africaine qui a déclaré 2014 Année de l’agriculture et de la sécurité alimentaire en Afrique, le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) organise une manifestation pour marquer cet événement à Abidjan.

Les principaux objectifs de la manifestation sont les suivants : 

  • Exercer une action de sensibilisation approfondie concernant la nécessité de promouvoir l’agriculture en tant que véhicule de long terme pour entraîner la croissance pour tous et le développement durable ;
  • Mieux visibiliser et stimuler les engagements qu’il convient de prendre envers l’agriculture et la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

La cérémonie est organisée sous le haut patronage du Président de la BAD, Donald Kaberuka. Elle sera marquée par l’exposé du Professeur Wiseman L. Nkuhlu, chancelier de l’université de Pretoria, en Afrique du Sud, sur le thème « L’Agriculture : L’Or vert de l’Afrique ». Autres communications prévues au programme : «La promotion de l’emploi des jeunes dans l’agriculture et l’agro-industrie africaines» et «La dimension du genre dans l’agriculture africaine », présentées respectivement par Nteranya Sanginga, directeur général de l’Institut international de l’agriculture tropicale, et par Geraldine Fraser-Moleketi, envoyée spéciale de la BAD pour les questions de genre.

Au cours de la rencontre, la publication phare intitulée « Technologies agricoles, OGM pour l’Afrique » sera lancée par le Président de la BAD, conjointement avec Shenggen Fan, directeur général de l’International Food Policy Research Institute (IFPRI) et le Professeur Aggrey Ambali, chef de la section de l’innovation scientifique et technologique du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), en Afrique du Sud.