Fonds FFBC : signature du contrat d’Agence de gestion du Fonds (AGF)

23/02/2011
Share |

Le Fonds pour les Forêts du Bassin du Congo (FFBC) d’une part, le Consortium composé du Réseau de Cabinets international Pricewaterhouse Coopers (PwC) et de la Fondation  Netherlands Development Organization (SNV) d’autre part, ont signé à Tunis (Tunisie), ce lundi 21 février 2011, un contrat portant sur la gestion des projets FFBC d’un montant égal ou inférieur à 2,5 millions d’euros. Le contrat a été signé par le VP de la Banque africaine de développement, M. Kamal El Kheshen, au nom du FFBC et de M. Lindsey Domingo,  associé de PwC pour l’Afrique francophone.

Cet accord est d’une grande importance pour le FFBC car celui-ci a déjà un portefeuille de 15 projets qui seront gérés par l’Agence de gestion du Fonds. Le Conseil de direction du FFBC a en outre approuvé, en novembre 2010, 12 autres projets seront également gérés par l’AGF.

Créé en juin 2008, le FFBC poursuit un double objectif : la réduction de la pauvreté et la lutte contre les changements climatiques à travers la diminution, l’atténuation et, si possible, l’inversion complète des taux de déforestation dans le bassin du Congo. Le FFBC a reçu une dotation initiale en capital de 118 millions d’euros de  la Grande Bretagne et  de la Norvège. Il reste ouvert à d’autres donateurs bilatéraux et multilatéraux.

La Banque africaine de développement administre le Fonds en appliquant ses règles et procédures de gestion. Le Secrétariat du FFBC est hébergé au sein du département Agriculture et agro-industrie (OSAN) de la BAD, dont le Directeur assure la supervision.

La fonction de l'Agence de gestion des fonds (AGF) est d’aider les bénéficiaires potentiels à formuler leur projets, rechercher les financements, administrer les fonds et exécuter les programmes d’activités avec comme objectif l’atteinte des objectifs du FFBC de manière efficace et efficiente.

 L’AGF servira d’interface avec les partenaires et les bénéficiaires de dons et destinataires et assistera le FFBC dans la gestion du programme. Elle travaillera avec les ONG locales, nationales et  internationales, de même qu’avec les institutions publiques et privées.